Cette «Course du rein» qui sert à parler du don d'organes

Course du rein 2018, 19 août, Nouméa
© NC la 1ère | Des concurrents de tous âges ont joué le jeu de cette course dédiée à la solidarité et à la sensibilisation.

La Course du rein qui tenait sa septième édition ce dimanche matin, à Nouméa, a battu son record de participants, avec 525 concurrents. Une épreuve sportive de quatre ou six kilomètres dont le but est de sensibiliser les Calédoniens au don d’organes et à la greffe de rein. 

Clarisse Watue et Sheïma Riahi, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Vous avez été un demi-millier à venir courir quatre ou six kilomètres, un dimanche matin,  pour la bonne cause. Ça se passait sur la promenade Pierre-Vernier, où 525 personnes ont participé à la septième édition de la Course du rein. Un événement organisé par l’association «Un nouveau départ pour la vie» qui encourage le don d’organes.
 

En parler à ses proches

En Nouvelle-Calédonie, une centaines de personnes dialysées attendent une greffe de rein. Or, le nombre de donneurs s’avère insuffisant. Peut-être parce que le sujet reste tabou, comme le souligne la présidente de l’association. «Il faut savoir qu’avant 2013, le don d’organes [par un] donneur décédé n’existait pas», relate Christel Briault. C'est le cas depuis et il est important de dire à ses proches si on est pour ou contre.
Ecoutez l'interview de Christel Briault par Clarisse Watue. 

Le reportage télé de Sheïma Riahi et Carawiane Carawiane.
COURSE DU REIN