Sans surprise, les revendications étaient bien différentes ce jeudi au siège des Nations Unies. Alors que la délégation de la plate forme loyaliste, portée par Gaël Yanno, présentait son discours en faveur du statut actuel de la Nouvelle-Calédonie, la délégation du FLNKS, par la voix de Mickael Forrest, rappelait la détermination du Front à obtenir la pleine souveraineté. L'occasion aussi de remettre l'épineuse question du corps électoral au coeur du débat.

Malgré des discours opposés, loyalistes et indépendantistes s'accordent néanmoins sur un point : la présence nécessaire des observateurs de l'ONU avant et après le référendum afin de garantir un résultat accepté par tous. Outre la présence de l'ONU, Mickael Forrest et Rock Wamytan ont également demandé à l'organisation internationale un audit sur la situation politique du Caillou. 

En décembre prochain, les indépendantistes reviendront à New York, au siège de l'ONU, afin de présenter leur projet de société. 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

Le reportage de Fanny Chauvin et Pierre Millet 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.