Calédoniens ailleurs : Mathias Theimboueone, missionnaire des arts

Calédoniens ailleurs : Mathias Theimboueone, missionnaire des arts
© Mathias Theimboueone | Le Calédonien est musicien, danseur et chanteur.

De nombreux jeunes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, formation, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Mathias Theimboueone, artiste.

Ambre Lefeivre
Publié le , mis à jour le

« Je suis un missionnaire et un artiste. Je suis un ‘musissionnaire’ ! » Mathias Theimboueone est à la fois musicien, croyant, humanitaire et danseur. Guidé par sa foi chrétienne et habité par un réel désir de partage, le jeune homme originaire de Hienghène a décidé de mettre ses compétences artistiques au service des autres.
Dès son plus jeune âge, le Calédonien, élevé au sein d’une famille protestante, s’implique dans la vie de sa communauté. Passionné par la danse et le chant, le jeune homme chorégraphie les spectacles de sa paroisse. Mal à l’aise à l’école, l’artiste en herbe arrête ses études en seconde pour se consacrer à ce qui lui plait vraiment : chanter, danser, venir en aide aux autres.  « J’ai toujours eu envie de faire de l’humanitaire, de faire du bien autour de moi. Quoi de mieux que de le faire en partageant ma musique et la danse ! » Sur les conseils d’un ami, Mathias intègre l’Université des Nations (la faculté est rattachée au mouvement Jeunesse en mission, une organisation évangélique interconfessionnelle ndlr). A 18 ans, il s’envole pour la Nouvelle-Zélande recevoir une formation pour devenir missionnaire. Mathias s’installe ensuite au Vanuatu. Pendant trois ans, il vient en aide aux villages touchés par des inondations, il rénove des hôpitaux tout en mettant à profit ses talents artistiques. Le Calédonien monte un groupe de danses traditionnelles kanak et participe à des festivals comme celui de Fest’Napuan. Durant son séjour, le jeune Kanak rencontre sa femme, Katie, une Australienne qui fait partie de la même organisation que lui. 

Le Calédonien en famille
© Mathias Theimboueone | L'artiste vit en Argentine avec sa femme Katie. Ils ont accueilli un petit Owen en 2015.
Le couple rentre en Nouvelle-Calédonie en 2009.  Entre ses petits boulots et ses cours pour obtenir un DEA, Mathias monte un groupe de hip hop, B2S, Break to stand up.  La formation participe à quelques concours sur Nouméa et Païta avant de se dissoudre. Le jeune homme, qui a toujours été artiste amateur, décide de se professionnaliser. Encouragé par sa femme, il quitte le pays en 2012 pour s’installer en Argentine. Là-bas, Mathias intègre l’école d’arts de l’Université des Nations.  Pendant un an, il apprend la musique. L’année suivante, le jeune homme, qui parle quatre langues, est embauché comme professeur dans cette discipline par l’école. Installé à Ituzaingo (à 2 heures de Buenos Aires),  l’artiste  de 28 ans continue sur la voie qu’il s’est tracé. Il participe à la vie religieuse de sa communauté, vient de sortir son premier EP (un disque de 5 titres) et propose avec l’école des cours gratuits de musique aux plus démunis. « La musique est un excellent moyen de rassembler, de toucher les gens. Je suis satisfait quand je danse, quand je chante, quand je fais de la musique avec le plus grand nombre. » Mathias est bien décidé à rester le ‘musissionnaire’ qu’il est. 

Ecoutez un des titres de Mathias: 

Par Ambre LEFEIVRE