Calédoniens ailleurs : Jean- Gilles Hnamuko, déterminé à suivre les traces de Christian Karembeu

Calédoniens ailleurs : Jean- Gilles Hnamuko, déterminé à suivre les traces de Christian Karembeu
© DR | Calédoniens ailleurs : Jean- Gilles Hnamuko, déterminé à suivre les traces de Christian Karembeu

Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Études, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Jean-Gilles Hnamuko, footballeur.

Ambre Lefeivre
Publié le , mis à jour le

A tout juste 20 ans, Jean-Gilles est déterminé à suivre les traces de son idole, Christian Karembeu. Le jeune homme prend pour exemple le parcours du champion du monde pour mener à bien sa jeune carrière de footballeur malgré les embûches et les désillusions.  
 
Le jeune kanak est un mordu de foot depuis son enfance. « J’ai débuté le foot à cinq ans. Ma passion vient d’abord du ballon, j’ai toujours eu un ballon à la main et quand j’étais petit je dormais avec ! » Mais c’est véritablement le champion calédonien qui l’inspire depuis tout jeune. « Même si j'étais tout petit, j’ai suivi la Coupe du Monde 98. Je regardais Karembeu et je voulais être comme lui. » Encouragé par ses parents, Jean-Gilles décide de mettre toutes les chances de son côté pour suivre  les traces de son illustre ainé. « Mon père m’a dit que si je n’étais pas tenté par l’alcool, les drogues ou les mauvaises fréquentations, je pouvais y arriver. »  Le sportif, originaire de Lifou, débute alors une belle carrière sur le Caillou.  Il évolue au sein des clubs de l’AS Mont- Dore puis de l’AS Lössi. Il fait rapidement parti de la sélection calédonienne et remporte quelques belles victoires. En parallèle, il remporte deux années de suite la Dom-Tom Cup  et il a été en sélection nationale avec les U17. 

Jean-Gilles est passé par l'AS Mont-Dore et l'As Lössi
© DR | Jean-Gilles est passé par l'AS Mont-Dore et l'As Lössi
Mais le jeune homme vise plus loin.  Jean-Gilles souhaite faire carrière en métropole et compte pour cela sur sa particularité : celle d’être gardien de but. Du haut de ses deux mètres, vif et agile, le Calédonien veut montrer qu’il a toutes les capacités  pour réussir devenir footballeur professionnel. Lors de vacances en métropole, il passe des essais dans plusieurs clubs et fait mouche. Repéré par l’US Bezons, il quitte la Nouvelle-Calédonie en 2014. Rapidement, il quitte son premier club pour rejoindre le Racing Club de France. Durant deux ans, si le Kanak s’améliore, il connaît aussi ses premiers coups durs.  
Jean-Gilles souhaite percer en tant que footballeur
© DR | Jean-Gilles souhaite percer en tant que footballeur
L’adaptation est difficile et un recruteur se joue de sa naïveté et de son jeune âge en lui faisant miroiter un poste dans un club plus prestigieux. « Après mettre fait avoir, je me suis beaucoup remis en question mais ça m’a donné de la force et la rage de réussir.» Là encore, Jean-Gilles prend pour exemple le parcours de Christian Karembeu, il décide de s’éloigner de la région parisienne pour mieux se faire repérer.  « Je me suis concentré sur mon rêve. Ma famille et mes proches ont beaucoup d’attentes pour moi et je ne veux pas les décevoir. » Depuis le début de la saison, Jean-Gilles évolue à l’US Roye-Noyon (Picardie), un club de CFA. Motivé mais aussi conscient de la réalité qu’est le foot pour un jeune qui débute, le Calédonien espère toujours suivre les traces de son idole« Je veux me perfectionner et puis après, pourquoi pas envisager une carrière à l’international comme Christian Karembeu et à mon tour rendre mon pays fier de moi. »
   
Quel regard porte Jean-Gilles Hnamuko sur son jeune parcours ?  
par ambre@lefeivre.info