Le CA d’Eramet offre du sursis à la SLN : les réactions locales

SLN Doniambo fours
© NC la 1ère | Un four de l'usine de Doniambo.

Le conseil d’administration de la maison mère de la SLN a décidé de ne pas déclencher la procédure de sauvegarde mais elle maintient la SLN en vie sous conditions. En Nouvelle-Calédonie, l’heure est au soulagement.

Caroline Moureaux avec les rédactions de NCla1ère Publié le , mis à jour le

Christel Bories, la PDG d’Eramet veut encore croire à la réussite du plan de sauvetage de la SLN et au sursaut des cours du nickel. Le conseil d’administration a offert un répit à la vieille dame de Doniambo ce mercredi à Paris.
L‘objectif de réduction du coût de production de la SLN en 2021 est confirmé, sous réserve d’une bonne exécution sans perturbations.
Coûts qui s’élèvent aujourd’hui à 6,05 dollars la livre. 
Le prix de l’électricité doit être renégocié, le climat social apaisé et les exportations de minerai réalisées. L’hypothèse d’une procédure de plan social à la SLN a été publiquement évoquée.

 

Soulagement

Pour Sonia Backès, récemment nommée administratrice d’Eramet, l’annonce du groupe est un « très grand soulagement ».
La présidente de la Province Sud a réagi au micro de Coralie Cochin et Patrick Nicar 


L’Avenir en confiance estime pour sa part dans un communiqué qu’il s’agit d’une « étape importante dans la survie de la SLN »  Réaction également du tout jeune parti Générations NC créé par Nicolas Metzdorf et Nina Julié : " Les Calédoniens ont suffisamment payé". 
Eramet Communiqué Générations NC
© Générations NC
 

Les syndicats « vigilants »

Les syndicats majoritaires de la SLN sont soulagés d'avoir pu éviter le plan de sauvegarde. Mais ils disent rester vigilants et responsables à l'avenir pour préserver leur outil de travail. 
Les réactions de Glen Delathière, délégué syndical du SGTINC-CGC et d’Eddy Coulon, délégué central du Soenc Nickel au micro d'Antoine Le Tenneur et de Nicolas Fasquel.