Australie: le retour du marché carbone, finalement, ce n'est pas pour maintenant

La centrale au charbon de Hazelwood était la plus polluante d'Australie. Elle devrait fermer prochainement.
© ABC | La centrale au charbon de Hazelwood était la plus polluante d'Australie. Elle devrait fermer prochainement. (

Mercredi, le gouvernement a fait un rétropédalage en règle, devant la levée de boucliers de la majorité.

Caroline Lafargue ABC Radio Australia / publié par Yvan Avril Publié le

Lundi le ministre de l'Environnement, Josh Frydenberg, n'avait pas exclu la création d'un marché carbone pour le secteur de l'électricité uniquement. « Un certain nombre d'organismes ont recommandé un marché d'échange de quotas pour réduire l'intensité carbone, nous allons explorer cette option », a-t-il déclaré lundi. La nouvelle a provoqué la fureur des membres de la majorité gouvernementale. Le sénateur Cory Bernardi a qualifié cette idée « la plus stupide qu'il ait entendue sur la scène politique récemment ».
Finalement, mardi soir, le ministre de l'Environnement a précisé qu'il n'avait jamais eu l'intention d'instaurer un marché carbone en Australie. Les Libéraux ont gagné les élections en 2013 entre autres grâce à leur promesse de supprimer la taxe carbone, créée par les Travaillistes, qui devait se transformer, à terme, en marché carbone. Les Australiens avaient peur de payer leur électricité et tous les biens et services, beaucoup plus cher à cause du prix du carbone. Le vainqueur du scrutin de 2013, le Libéral Tony Abbott, a tenu la promesse. Il avait qualifié la taxe carbone de « boule de démolition de l'économie australienne »