Au Congrès comme à la maison

Portes ouvertes au Congrès, 8 septembre 2018
© LNC / Julien Cinier | Une soixantaine de visiteurs ont échangé avec les élus.

Le Congrès a marqué le Mois du patrimoine en invitant les visiteurs à le découvrir de l’intérieur. Samedi matin, ils ont pu échanger avec son président, Gaël Yanno, accompagné de ses prédécesseurs au «perchoir» Simon Loueckhote et Jean Lèques. Des visites en coulisses étaient aussi proposées.

Jeannette Peteisi, Coralie Cochin et Claude Lindor Publié le , mis à jour le

Pendant deux heures, ils ont été plus d’une soixantaine de personnes à échanger avec les président et anciens présidents qui ont pu faire le déplacement. Une occasion créée, samedi matin, par les portes ouvertes qu'organisait le Congrès de la Nouvelle-Calédonie pour marquer le Mois du patrimoine.
 

Troisième et sixième

Les dirigeants anciens et actuel ont relaté quelques anecdotes qui ont marqué leur mandature respective, comme les évènements d’Ouvéa. Simon Loueckhote a présidé à deux reprises l'institution, dont il a été le troisième, puis le sixième occupants du «perchoir. Pour celui qui n’est plus élu boulevard Vauban depuis 2004, il s’agissait d’un retour dans l’hémicycle.
Ecoutez-le au micro de Jeannette Peteisi (photo LNC / Julien Cinier).
 

Plus de soixante agents

Ces portes ouvertes ont permis aux visiteurs de se glisser dans des recoins du Congrès d'ordinaire fermés au public, comme la salle des pas perdus ou le bureau du président. Et d'en apprendre plus sur les 54 élus, mais aussi les plus de soixante agents employés par l'institution et financés par la Nouvelle-Calédonie.
Le reportage de Coralie Cochin et Claude Lindor.
​​​​
COULISSES AU CONGRES