Attention au piratage de smartphone

Téléphones portables
© CC

Il n'y a pas que les ordinateurs qui se font pirater. Les téléphones portables peuvent l'être aussi. L'OPT met en garde contre des attaques qui ont lieu actuellement, sous la forme d'appels provenant de Malaisie.

Jeannette Peteisi et Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

Votre téléphone portable vous signale un coup de fil avec l’indicatif +60, qui correspond à la Malaisie? L’historique de votre smartphone affiche des appels vers des numéros étranges? Attention, votre appareil a sans doute été piraté. L’OPT met en garde les Calédoniens depuis jeudi contre un épisode d’attaques informatiques. 
  

Des factures dépassant 100 000F

Le risque: tomber sur un numéro surtaxé, et donc se retrouver à devoir une somme inattendue. «Il y a plusieurs types de piratage», détaille Auxence Fafin, directeur général adjoint de l’OPT, en charge du numérique et de l’aménagement. «Parfois, c’est la personne, qui est attaquée. Parfois, c’est son smartphone, voire son modem ADSL. Nous avons eu malheureusement des clients avec des factures dépassant très largement les 100 000 F.»
 

En cas de doute

La marche à suivre au moindre doute, c’est de ne pas répondre à ces drôles d’appel, et de ne pas rappeler ces numéros bizarres. «C’est chaque personne qui est attaquée personnellement, et qui peut avoir le mauvais geste», renchérit Auxence Fafin. «Le mauvais geste, c’est de rappeler la personne qui a appelé parce qu’en face, on a un numéro surtaxé, et on va se retrouver avec une facture surtaxée très importante.» Et si le doute persiste, n’hésitez pas à appeler le 1000, pour vérifier si votre facture est normale. Retrouvez également la marche à suivre ici.
 

L'iPhone n'est pas épargné

L’alerte actuelle est prise particulièrement au sérieux par l’OPT. «Généralement, les iPhones sont assez bien contrôlés par Apple, estime le directeur général adjoint. Mais ce cas-là concerne les iPhones. C’est pour ça qu’on est inquiets, c’est la première fois qu’on voit ce type de comportement sur un iPhone. Par contre, sur les téléphones Androïd, on peut installer des applications qui ont été manipulées. Elles étaient payantes à l’origine et un pirate les a rendues gratuites: à l’intérieur, se cache un petit logiciel qui lui-même va émettre des appels.» La morale: ne surtout pas installer de logiciels qui ne sont pas certifiés par un magasin en ligne.