Alerte aux acanthasters dans le Grand Sud

Infestation d'acanthaster à Prony, 2018
© B. Preuss | Une opération a été menée l'an dernier à l'îlot Vua pour contrôler la densité en acanthasters.

L’IRD tire la sonnette d’alarme. Ses scientifiques ont constaté une explosion du nombre d’acanthasters en baie de Prony. Ces étoiles de mer mangent le corail et représentent un danger pour les récifs de Calédonie. Il faut agir au plus tôt, alerte l'Institut de recherche pour le développement.

Caroline Moureaux, avec F.T. Publié le , mis à jour le

De véritables tapis d’acanthasters, voilà le spectacle désolant que les scientifiques de l’IRD ont découvert dans le Grand Sud en baie de Prony. A Casy, vers l'Aiguille et aux abords de l’îlot Montravel. Les images sont éloquentes, dans cette vidéo diffusée par l'Institut.

 

Sans précédent

Une infestation sans précédent, insiste Pascal Dumas, chercheur en écologie récifale. «En temps normal, on devrait voir, quand on nage pendant dix minutes, une, deux ou trois acanthaster(s). Là, on en a comptées jusqu'à 300, relate-t-il. Et en une petite matinée, avec une équipe réduite de cinq personnes, on en a comptées presque 5000.» 
 

Récifs décimés en quelques mois

L’acanthaster est capable de décimer un récif en quelques mois. Les scientifiques sont donc inquiets et suggèrent aux autorités gestionnaires du lagon, à savoir les provinces, de se pencher sérieusement sur la question. Pour pouvoir agir plus rapidement, il faudrait inscrire cette problématique dans les codes de l’environnement. Ensuite, des zones d’intervention prioritaire pourraient être définies.
 
Acantasther à l'îlot Vua
© DR | Etoile de mer dévoreuse de corail, à l'îlot Vua.
 

Une action sur l'îlot Vua

Il s’agirait d’organiser des campagnes afin de contrôler les densités d’acanthasters. L’an dernier, une opération d’éradication a été menée à l’îlot Vua. Elle a permis de se débarrasser d’une tonne d’étoiles de mer en deux jours, grâce à une technique efficace et écologique.
 

Appel à signalement

En attendant une autre opération, les Calédoniens sont invités à signaler la présence d’acanthasters sur le site Oreanet.ird.nc, le réseau d’observation régional. Un formulaire est mis à disposition.
 
Carte interactive acanthasters 2018
| Image de la carte interactive: en rose, les signalements d'acanthasters depuis janvier 2018 dans la baie de Prony.

En cas de trouvaille

Si vous observez des acanthasters, quelques conseils rappelés sur le site Oreanet.ird.nc.

• Eviter de les manipuler pendant la saison de reproduction, environ de novembre à février: en cas de stress, elles peuvent pondre massivement.

• Ne jamais les couper en morceaux pour s’en débarrasser: les acanthasters peuvent survivre, même coupées en plusieurs morceaux, ce qui revient à augmenter leur population.

• Ne pas les manipuler: leurs épines sont enduites d’un venin puissant, très douloureux.