L'actu du Pacifique en bref

chaleurs australie
© ABC | Le Bureau de météorologie a publié son rapport annuel sur le climat pour 2016, montrant des précipitations supérieures à la moyenne.

Records de chaleur en Australie; 66 cas confirmés de dengue au Vanuatu; et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, plus de 500 personnes sans abri à cause de fortes inondations dans les hauts-plateaux de l'Est.

Sung-Shim Courier ABC Radio Australia pour NC1ère Publié le , mis à jour le

En Australie, des records de chaleur pour le pays: 2016 aura été la quatrième année la plus chaude de l'histoire australienne en termes de températures de l'air, avec 0,87 degrés au-dessus de la moyenne, et l'année la plus chaude pour les températures de l'océan. 
 
C'est ce que montre le rapport annuel du bureau australien de la météorologie. 2016 a été marquée par une longue série de phénomènes extrêmes: les inondations en Tasmanie, les incendies en Australie occidentale, la sécheresse dans certaines régions du Queensland. Karl Braganza, du bureau de météorologie, explique cela par le changement climatique. Et pour lui, il n'y a aucune raison que les températures diminuent dans un futur proche.  
 
Au Vanuatu, 66 cas confirmés de dengue. Selon une déclaration du ministère de la Santé, il y avait 359 cas suspects et seulement 66 ont été confirmés. Parmi eux, six ont été admis à l'hôpital central de Port-Vila, la capitale. Le ministère de la Santé encourage le public à déployer tous ses efforts pour détruire les sites de reproduction des moustiques.  Il demande à toute personne présentant les symptômes de la dengue, à savoir : des maux de tête, des nausées, de vomissements, des douleurs articulaires et musculaires et une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole, de se rendre au centre médical le plus proche. Les symptômes de la dengue peuvent apparaître entre quatre et sept jours après une piqûre de moustique. 
 
En Papouasie Nouvelle-Guinée, plus de 500 personnes sont sans abri à cause de fortes inondations dans les hauts-plateaux de l'Est. Trois personnes ont été emportées par les eaux, deux ont été retrouvées saines et sauves mais une troisième est toujours portée disparue. D'après le quotidien papou The Post Courier, en tout, 53 maisons, deux ponts, deux élevages de poulets et 12 cochons ont été emportés par les eaux. Et il y a eu des glissements de terrain.