L'actu en bref de ce vendredi 9 février 2018

actu en bref

L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie avec les entreprises locales qui espèrent participer au démantèlement du Kea Trader, la police de sécurité du quotidien officiellement présentée, la poste de Rivière-Salée fermée aujourd'hui ou le projet de contre-expertise à propos des algues vertes.

Malia Noukouan, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Kea Trader. Les entreprises calédoniennes ont un véritable savoir-faire, et elles veulent le prouver en participant au démantèlement du porte-conteneurs. Alors que le monstre des mers gît toujours sur le récif Durand, il semble que le prestataire pressenti par l’armateur prévoie d’assurer l’enlèvement de la carcasse seul, sans faire appel à la sous-traitance locale. «Inacceptable», juge l’Intercluster Nouvelle-Calédonie, qui espère une intervention de l’Etat en sa faveur dans ce dossier.

Sécurité. C’était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. La PSQ, la police de sécurité du quotidien, se dessine peu à peu. Le ministère de l’Intérieur a présenté cette nouvelle unité la nuit dernière (pour nous), à Paris. La Nouvelle-Calédonie, notamment Nouméa, bénéficiera de mesures spécifiques et servira de pilote. Ces renforts humains concerneront dans un premier temps la cité Pierre-Lenquette, le secteur de Montravel en général et celui de Tindu, présentés comme des «quartiers de reconquête républicaine».

Cambriolage. La petite agence postale de Rivière-Salée, à Nouméa, a été cambriolée cette nuit, signale l’OPT ce matin en évoquant «de nombreux dégâts». Elle sera donc fermée aujourd’hui et «jusqu'à nouvel ordre» le temps de «permettre un accueil sécurisé» des clients.
 
Algues. Le collectif Güaro va lancer une contre-expertise pour connaître les causes exactes de la prolifération des algues vertes dans le lagon à Bourail. Cette pollution dure depuis trois semaines entre le creek salé et la faille aux requins. Une portion classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour ce faire, le collectif a lancé un appel aux dons. Rappelons que la province Sud a également procédé à des analyses, dont les résultats sont encore attendus.
 
Politique. L’heure est au bilan du côté du Rin. Le Rassemblement des indépendantistes et nationalistes va dresser un point d’avancement des actions menées depuis 2015, année de sa création. Il sera présenté demain, lors d’une journée d’information qu’il organise à Nouville. L’occasion de revenir notamment sur sa principale revendication : l’inscription de tous les Kanak, quel que soit leur statut, sur la liste référendaire.

Retraite. Les retraités calédoniens restent mobilisés. Ils réclament une meilleure prise en compte de la part du gouvernement et la sauvegarde du pouvoir d’achat des seniors. Les retraités disent également faire de moins en moins confiance aux politiques. Malgré de nombreuses rencontres avec l’exécutif, plusieurs de leurs revendications restent en suspens. Seules deux propositions ont avancé : la revalorisation du complément de retraite et la création de la carte senior.
 
Emploi. Cinquante stagiaires en 2017, avec à la clé 17 contrats à durée déterminée et quatre CDI: c’est le bilan du dispositif  Pilot, le Programme d’insertion locale orienté vers le travail. Un bilan positif, selon la MIJ, qui va reconduire l’opération cette année. A noter cette nouveauté en 2017, la mise en place du parrainage des jeunes par des chefs d’entreprise.