L'actu en bref de ce mercredi 11 janvier 2017

Actu en bref du mardi 3 janvier 2017
© NC 1ère

L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie de ce mercredi 11 janvier 2017 :
- Élections législatives ça se bouscule
- C’est parti pour Nouméa Plage
- Inquiétude : explosion de dengue  au Vanuatu
- 42 milliards de francs pour l’Agence sanitaire et sociale
...

Charlotte Mestre Publié le , mis à jour le

Élections législatives : ça se bouscule

Il pourrait y avoir 11 candidats pour les législatives 2017 dans les deux circonscriptions calédoniennes !
Sachant que ni l'UC ni le Parti Travailliste ne s'engageront dans la bataille, le scrutin promet d'être animé, notamment dans le clan loyaliste. (Article à suivre)


C’est parti pour Nouméa Plage.

Ce sont les centres aérés qui ont ouvert le bal. L’animation ouvre ce mercredi 11 janvier au grand public.
Comme chaque année depuis 6 ans, une portion de la plage de l’Anse Vata va être réservée aux activités de vacances.
Au programme, du sport avec les terrains de beach volley et beach soccer, des activités nautiques, mais aussi de la culture et un espace de prévention.

Inquiétude : explosion de dengue  au Vanuatu

Les autorités sanitaires du Territoire tirent la sonnette d’alarme à propos de l’explosion épidémique de dengue  au Vanuatu.
400 cas sont constatés au Vanuatu. Il s’agit de dengue de type 2. Deux cas de dengue importés, ont été déclarés en Calédonie.
Des mesures sont prises dans les avions, et aux frontières avec la mise en place de caméras thermiques pour dépister les cas potentiels de dengue.
 

42 milliards de francs pour l’Agence sanitaire et sociale

Le gouvernement a adopté hier matin le budget primitif de l’Agence sanitaire et sociale, l’ASS. Un budget de 42 milliards de francs, soit presque le montant du budget propre de la Nouvelle-Calédonie.
En validant le budget primitif de l’ASS à hauteur de 42 milliards de francs, l’exécutif a normalement  assuré le fonctionnement des régimes sociaux dont le RUAMM pour toute l’année 2017.

Vers une couverture santé complémentaire pour les agents publics

L’exécutif a également adopté  un projet de loi du pays portant création d’une couverture santé complémentaire pour les  salariés du public.
Un texte rendu nécessaire après l’adoption récente du code de la mutualité.
Il institue le droit pour tous les fonctionnaires et agents non titulaires de Nouvelle-Calédonie de bénéficier d’une couverture santé complémentaire solidaire souscrite par l’employeur auprès d’une mutuelle. Le taux de participation de l’employeur sera proportionnel au niveau de revenus du salarié, et non pas forfaitaire.