L'actu en bref de ce lundi 2 juillet 2018

L'essentiel de l'actualité aujourd'hui en Nouvelle-Calédonie avec la troisième Semaine de l'apprentissage, le festival du cinéma et celui des Arts mélanésiens ou encore la forêt sèche soignée au parc forestier.

Charlotte Mestre (F.T.) Publié le

Pleins feux sur l'apprentissage 

La Semaine de l’apprentissage commence aujourd’hui. Elle se terminera par un salon, ce week-end, à la mairie de Nouméa. Cette troisième édition est organisée par les trois chambres consulaires: la CCI, la Chambre d’agriculture et la Chambre de métiers et de l’artisanat. L’idée : informer les jeunes de seize à 25 ans et les entreprises sur ce mode de formation qui allie théorie, pratique et salaire.
 

Attention aux «hameçons»

Vous avez sans doute eu affaire aux mails de «phishing» - hameçonnage, en français. Un phénomène en recrudescence ces dernières semaines et la Calédonie n’est pas épargnée. Des étudiants de l’UNC en ont ainsi été victimes. L’hameçonnage est une technique utilisée par les hackers pour récupérer vos données personnelles, du type mot de passe et numéro de compte bancaire.

Replanter la forêt sèche

Une plantation de forêt sèche a eu lieu hier, au parc forestier, où cette flore représente un tiers des 35 hectares de surface. Un véritable trésor: il s’agit de l’écosystème terrestre tropical le plus menacé. Les cinquante volontaires ont repiqué 450 plants.
 

Cinéma et arts mélanésiens

A noter ces deux festivals toujours en cours cette semaine: 
• le vingtième Festival du cinéma, ouvert vendredi dernier, déroule ses films et ses concours, à La Foa et Nouméa, mais aussi Koumac, le Mont-Dore, Koné, Poindimié, Païta, Dumbéa et même le parc de la Rivière bleue.
• le sixième festival des Arts mélanésiens a lieu à Honiara, aux îles Salomon, et une importante délégation calédonienne y participe. 
 

L'igname-chef a eu les honneurs

La vingt-cinquième Fête du wadrawa, qui célèbre l’igname-chef, a connu un vif succès ce week-end, à Pénélo, sur l’île de Maré. Plus de 150 touristes ont fait le déplacement exprès. Les produits du terroir ont été pris d'assaut, notamment les tubercules. Près de 500 kilos d’ignames ont été vendus.