4 mai 1989 : trente ans après, la Nouvelle-Calédonie se souvient

30 ans 4 mai 1989.
© NCla1ère/Sylvie Hmeun, Marguerite Poigoune, Nadine Goapana

Il y a trente ans jour pour jour, Jean-Marie Tjibaou et Yeiwene Yeiwene tombaient sous les balles de Djubelly Wea à Ouvéa. Des cérémonies commémoratives sont organisées ce weekend à Hienghène, Maré, et Ouvéa. 

Caroline Moureaux avec les rédactions de NCla1ère Publié le , mis à jour le

[MISE A JOUR 18 H 40]
Ce jour du 4 mai 1989, le monde indépendantiste est réuni à la chefferie de Hwadrilla. Tous sont venus participer à la levée de deuil, un an après la mort de 19 militants d’Iaai tués lors de l’assaut de la grotte de Gossanah. 
Parmi les personnes présentes, Jean-Marie Tjibaou, le leader du FLNKS, et son second, Yeiwene Yeiwene. Il est environ 17 h 30, quand Djubelly Wea, un indépendantiste radical, sort brusquement une arme et tire sur les deux hommes, qui meurent sur le coup. Leur assassin est abattu par Daniel Fiesdepas, le garde du corps de Jean-Marie Tjibaou, alors qu’il s’apprêtait semble-t-il à viser aussi Léopold Jorédié. 
Le choc est énorme, tant en Nouvelle-Calédonie qu’en Métropole. Djubelly Wea n’avait pas accepté la signature des Accords de Matignon, en juin 1988
Retour sur cet événement avec cette rétrospective signée Bernard Lassauce 


 

Deux cérémonies distinctes à Ouvéa

Pas de commémorations ce samedi sur les lieux mêmes du drame. C’est au Nord de l’ile, à Gossanah, que le « collectif de Gossanah » de Macky Wea (frère de Djubelly) a effectué un dépôt de gerbe comme chaque année depuis trente ans sur la tombe de Djubelly Wea et sur la plaque de la réconciliation posée à proximité. Un hommage aux trois hommes tombés le même jour. 
Le plateau de Sylvie Hmeun et Philippe Kuntzmann diffusé dans le JT du 4 mai 
Les cérémonies ont été allégées car la tribu est en deuil : elle vient de perdre son doyen et ancien pasteur Timoteo Wete Wea. Si l’exposition sur l’histoire des drames d’Ouvéa est visible pour le public, la journée sportive prévue a été annulée.
A Ouvéa , il y avait aussi beaucoup de déception en ce jour. A L'image de Macky Wea , frère de Djubelly qui regrette  l'absence de cérémonie officielle aujourd'hui sur Iaai.
Les habitants se sentent un peu écartés des commémorations de Maré et Hienghène. 
Macky Wéa au micro de Sylvie Hmeun et de Philippe Kuntzmann 
 
Ouvéa. Tombe des 19
© Sylvie Hmeun | Les plaques de Jean-Marie Tjibaou, Yeiwene Yeiwene et Djubelly Wea sur le stèle des 19.

Ce dimanche, le comité du 5 mai organisera de son côté ses commémorations. Un hommage aux trois hommes morts le 4 mai 1989, mais aussi aux 19 militants morts dans l’assaut de la grotte le 5 mai 1988, ainsi qu’aux militaires français tués. Désormais, des plaques au nom de Jean-Marie Tjibaou, Yeiwene Yeiwene et Djubelly Wea trônent également sur les tombes des 19. 
A Ouvéa, les différends nés de la visite d’Emmanuel Macron l’an dernier sur l’île sont toujours présents.
Ouvéa lieu assassinat Tjibaou et Yeiwene
| A Ouvéa, sur les lieux mêmes de la mort des trois hommes, un palmier a été planté en 2011. En 2004, les enfants des trois hommes ont planté ensemble un pin colonnaire pour marquer la réconciliation.

 

A Hienghène

Les commémorations ont débuté dans la semaine avec la coupe Tjibaou dont les dates ont été modifiées pour coïncider avec cet anniversaire. Les délégations venues de toute la Calédonie ont été accueillies hier soir au centre culturel de Hienghène où des danses de la région étaient proposées. Mais c’est bien ce samedi qu’elles sont le plus marquées. Avec tout d’abord une messe célébrée à la maison commune de Tiendanite,  avant un dépôt de gerbe sur la tombe de Jean-Marie Tjibaou. 
Le reportage d'Antoine Le Tenneur et Jean-Noël Méro 

Ce samedi aussi a lieu la bénédiction du mémorial en hommage aux dix de Tiendanite (dont deux frères de Jean-Marie Tjibaou) tombés lors d’une embuscade le 5 décembre 1984. Une sculpture confiée notamment à l’artiste Jean-Marie Ganeval a été montée sur place.  
Le reportage d’Antoine Le Tenneur et Jean-Noël Méro 

Le centre culturel Goa Mwa Bwarat a été fondé en 1984 par Jean-Marie Tjibaou et maintient l'esprit de ses origines en préservant la culture kanak.
Le reportage d’Antoine Le Tenneur et Jean-Noël Méro. 
 

A Maré

Maré, c’est l’ile de Yeiwene Yeiwene. Pour ces commémorations, près de deux cents artistes des huit aires coutumières de la Nouvelle-Calédonie ont été invités. Les cérémonies ont commencé dès vendredi soir. 
Le reportage de Nadine Goapana et Michel Bouilliez 
 
Tombe Yeiwene Yeiwene Maré
© Nadine Goapana

Ce samedi, des dépôts de gerbes ont été effectués sur la tombe de Yeiwene Yeiwene, à Nidenod dans la baie de Tadine par sa veuve Hnadrunë, des officiels de la province et de la mairie, des coutumiers, des politiques, ou des représentants des églises. 
Le reportage de Nadine Goapana et Michel Bouilliez 


Alors qu'on a souvent décrit l'homme politique de Maré comme le bras droit du leader du FLNKS et comme un révolutionnaire radical, un écrivain, Hamid Mokaddem, décrit plutôt la trajectoire politique de Yeiwene Yeiwene tout en pragmatisme .  
Le reportage d’Antoine Le Tenneur et Carawiane Carawiane.