Calédoniens ailleurs : Alexis Favreau, aventurier des mers

Le Calédonien est contrôleur des opérations pour toute la région Amérique
© Alexis Favreau | Le Calédonien est contrôleur des opérations pour toute la région Amérique

De nombreux jeunes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Etudes, formation, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l'aventure ailleurs ? Cette semaine, Alexis Favreau, contrôleur des opérations.

Ambre Lefeivre
Publié le , mis à jour le

 "Je vis au rythme de mes déplacements." De l’Alaska à Ushuaia en passant par San Francisco, Alexis Favreau vogue à travers les plus grands ports des Amériques. A 28 ans, le Calédonien est contrôleur des opérations pour un grand groupe mondial de transport maritime. En charge de tout le continent américain, son port d’ancrage est Miami depuis neuf mois.

Le goût de l’aventure et la passion de la mer ont poussé le jeune homme à faire carrière dans ce domaine. Dès la fin du lycée, il y a dix ans, cet excellent élève a su qu’il voulait partir pour voyager. Pour mettre toutes les chances de son côté, ce Calédonien de cinquième génération intègre en 2005 les classes prépa d’HEC à Nantes puis à Versailles avant d’intégrer, trois ans plus tard, Audencia, une des meilleures écoles de commerce de France. Alexis en profite pour effectuer un stage de six mois au Brésil dans un fond d’investissement. A la fin de ses études, le métis vietnamien se destine à devenir trader. Mais le marché de l’investissement est saturé en France. Le jeune homme décide d’explorer d’autres carrières.  Lors d’un forum, il rencontre par hasard la CMA CGM,  troisième transporteur maritime mondial.  L’entreprise séduit Alexis en lui proposant de travailler pour eux dans leurs ports du monde entier. Ce féru de kitesurf se lance alors dans l’aventure !

Le jeune homme fait du kitesurf aux quatre coins du monde
© Alexis Favreau | Le jeune homme fait du kitesurf aux quatre coins du monde

Il est envoyé en Tanzanie pendant deux ans. En Afrique, il prend goût à son métier. Dans chaque port, il évalue le travail des agents avant de proposer des solutions de réductions des coûts.  L’occasion pour lui de découvrir des cultures nouvelles, des paysages incroyables mais aussi des pays aux situations politiques délicates et des ports isolés.  "Atterrir dans un pays et savoir s’adapter est une sensation que j’aime."  C’est ce qu’il aime dans son métier, mêler à la fois expertise, management et côtoyer ces marins et dockers  du bout du monde. "Quand tu débarques dans un terminal à Lima ou à Saint Barth, c’est toujours un peu l’aventure.  Cette année, je vais partir à Haïti, en Colombie et au Venezuela, il faudra choisir les bons mots pour ne pas les froisser." Aujourd’hui, le jeune homme, qui se déplace sur le continent américain toutes les deux semaines, envisage un avenir composé d’aventures et de voyages. Il souhaite évoluer au sein de la CMA CGM et partir s’installer dans le Pacifique. "Je n'ai pas envie de me poser. Au fur et à mesure de ce que je découvre, j'ai envie d'ouvrir la porte d'après." 

Découvrez Alexis Favreau évoquer son goût de l'aventure et des voyages : 


L'actu en vidéo

Edition spéciale Comité des signataires

Edition spéciale Comité des signataires