L'actu en bref du Pacifique de ce vendredi 25 décembre 2015

L'actu du Pacifique en bref
© abc.net.au | L'actu du Pacifique en bref

L'essentiel de l'actualité de ce vendredi 25 décembre 2015 dans la région Pacifique

Élodie Largenton (ABC/Radio Australia) Publié le , mis à jour le

Le cardinal Pell concerné par de nouvelles révélations en Australie. 

Selon la chaîne ABC, un prêtre catholique, qui a récemment défendu l'argentier du Vatican devant la commission royale d'enquête sur les crimes pédophiles, a fait, lui-même, l'objet d'une plainte pour agression sexuelle. En 2012, la victime, John Roach, a reçu des excuses et 75 000 dollars de dédommagements après que l'archidiocèse catholique de Melbourne a reconnu qu'il avait subi des abus sexuels, commis par le père John Walshe en 1982. Ce dernier nie les faits. John Walshe est un ami proche du cardinal Pell, accusé par plusieurs victimes d'avoir cherché à étouffer des affaires de pédophilie. La semaine dernière, le prêtre a pris la défense de George Pell devant la commission d'enquête, à la demande des avocats du cardinal. Un témoignage immédiatement mis en doute par un membre de la commission : « Père, j'insinue que vous avez inventé des points de votre déclaration dans le but de sauver votre bon ami, le cardinal Pell », a déclaré Angus Stewart.
 

La justice néo-zélandaise donne son accord à l'extradition de Kim Dotcom

Kim Dotcom risque d'être extradé vers les États-Unis, où il encourt 20 ans de prison. La justice néo-zélandaise a estimé, hier, après deux mois de procès, qu'il y avait des preuves « accablantes » justifiant l'extradition du fondateur de Megaupload. Trois autres fondateurs du site de téléchargement sont concernés par cette décision. Kim Dotcom est accusé par les États-Unis d'avoir orchestré de vastes pillages en ligne. Il a annoncé qu'il ferait appel de cette décision de la justice kiwie.
 

Les Fidji sont toujours en quête d'un nouveau drapeau

Le gouvernement vient de repousser, une nouvelle fois, la période de consultation du public. Le Premier ministre, Frank Bainimarama, souhaitait au départ faire flotter un drapeau fidjien sans Union Jack lors des festivités du 45ème anniversaire de l'indépendance de l'archipel, en octobre dernier. Mais les 23 dessins pré-sélectionnés avaient été rejetés par une grande partie de la population. Le gouvernement avait donc décidé de se laisser jusqu'à fin décembre pour proposer de nouveaux choix aux citoyens. Mais les autorités disent n'avoir reçu aucune nouvelle proposition. Elles se laissent jusqu'à fin février pour trouver de nouveaux dessins. En mars, le bureau du Premier ministre en sélectionnera cinq, qui seront ensuite soumis à l'avis de la population.
 
Fidji : les personnes accusées d'incitation à l'émeute libérées pour les fêtes
Toujours aux Fidji, toutes les personnes accusées d'incitation à l'émeute pourront passer les fêtes en famille : la cour de Lautoka vient de les libérer sous caution. Une quarantaine de personnes ont été arrêtées il y a trois mois. Elles sont notamment accusées d'avoir pris part à des sortes d'entraînements militaires dans les provinces de Ra et Nadroga. Elles doivent comparaître devant la justice début février. 
 

Anote Tong, le président des Kiribati, se retire de la vie politique

Très présent sur la scène diplomatique mondiale pour son combat contre les conséquences du changement climatique, Anote Tong est président de la République des Kiribati depuis 12 ans. La loi l'empêche de briguer un quatrième mandat. Son fils, Vincent, se porte candidat dans sa circonscription de Maiana. Les élections auront lieu la semaine prochaine.
 

Enquête en PNG après la diffusion d'une vidéo d'une femme forcée à manger des préservatifs

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, la police enquête sur une vidéo montrant une femme être forcée à manger des préservatifs. La vidéo aurait été tournée dans un poste de police du pays - à Port-Moresby, la capitale, ou à Goroka, dans les Hautes-terres orientales, selon les sources. La femme est menacée d'être mise en prison si elle ne se soumet pas aux ordres d'un homme, qui n'apparaît pas dans la vidéo. La police dit ne pas connaître l'identité des personnes concernées, mais assure qu'elle travaille à tirer l'affaire au clair et que si un policier est impliqué, il devra en subir les conséquences.
 

En PNG, un gouverneur refuse de quitter son poste

En PNG toujours, le gouverneur de la province d'Hela, Anderson Agiru, a été évincé par une motion de défiance, mais il refuse de quitter son poste. 10 des 14 membres de l'Assemblée régionale ont voté en faveur du départ du gouverneur, accusé de passer son temps à Port-Moresby ou à l'étranger. Anderson Agiru s'est notamment rendu en Chine à deux reprises, cette année, pour y recevoir des soins médicaux. « Seul Dieu » pourrait lui retirer son poste, répond-il aujourd'hui, rapporte le Post Courier. La justice doit se prononcer sur l'affaire le 5 janvier prochain.
 

34 demandeurs d'asile sont coincés à Yap depuis un an

Originaires d'Inde et du Népal, ces hommes sont arrivés sur cette île, qui fait partie des États fédérés de Micronésie, en novembre 2014. Ils avaient sûrement voulu se rendre en Australie, mais avaient dérivé vers Yap, pense Karemeno Ifa, un pasteur de l'Église adventiste du septième jour, qui les aide à survivre. Il raconte au journal de Guam, le Pacific Daily News, que, dans un premier temps, les 34 demandeurs d'asile ont pu vivre librement dans l'île. Mais au bout de deux mois, on leur a donné l'ordre de rester près du port, dans un bâtiment sans toit, où ils sont toujours détenus aujourd'hui. Ils ont de l'eau, mais pas d'électricité et manquent de nourriture, selon Karemeno Ifa. « Les habitants de Yap ont un grand cœur, ils veulent donner. Mais ils ne peuvent pas donner ce qu'ils n'ont pas », explique-t-il. Interrogées par le journal, les autorités n'ont souhaité commenter.