Île des Pins: Hilarion Vendegou gagne les élections municipales

Elections à l'Île des Pins
© NC1ère

Sans surprise, la liste Les Républicains, emmenée par le sénateur Hilarion Vendegou, a remporté la municipale de l’île des Pins sur un score de 41,46%. Hilarion Vendegou devrait retrouver ce vendredi son fauteuil de premier magistrat, un poste qu’il a déjà occupé pendant 19 ans…

Isabelle Peltier Publié le , mis à jour le

Un peu plus de 76%, c’est le taux de participation au deuxième tour de la municipale de l’île des Pins. Une participation en hausse de plus de 8 points par rapport au premier tour, où elle était en berne, avec moins de 68%. Comme elles l’avaient annoncé, les quatre têtes de listes UC-FLNKS, Palika, Les Républicains et Calédonie Ensemble, ont su faire la chasse aux abstentionnistes.
Selon les observateurs de ce scrutin, ce deuxième tour a également vu une belle mobilisation de la jeunesse. Pour autant, les résultats sont quasiment identiques à ceux de la semaine dernière.

La liste Les Républicains, tirée par Hilarion Vendegou, capitalise 41,46% des voix, avec à la clé une majorité ultra-confortable de 14 sièges, sur les 19 du conseil municipal. Derrière les Républicains, la liste UC-FLNKS emmenée par Nicodème Kouathé et la maire sortante Sarah Vendegou doit, avec 31,6%, se contenter de 3 sièges. Enfin, Calédonie Ensemble, qui confirme son score du premier tour avec 14,3%, et le Palika-FLNKS, avec 12,43%, héritent de un siège chacun.

Les tendances du premier tour de cette municipale de l’île des Pins se sont donc confirmées. Les dissensions du Palika et de l’UC-FLNKS, qui ont fait revenir les Kuniés aux urnes, 20 mois seulement après l’élection de 2014, ont été sanctionnées. Beaucoup d’électeurs ont également reproché à l’ex-alliance en place, une gestion insuffisante de la commune.

Les leaders des deux listes indépendantistes, Marie-Hélène Kohnu et Sarah Vendegou ont à l’issue du scrutin, toutes deux regretté de n’avoir pas su s’entendre,  soulignant que leurs scores additionnés les auraient placés devant les Républicains. Sauf qu’en politique, un plus un ne font jamais deux.

L'élection du nouveau maire est prévue vendredi prochain.