Pierre Frogier : "l'Etat doit imposer au Conseil d'Eramet des décisions stratégiques"

Pierre Frogier
© NC1ère | Pierre Frogier à la conférence de presse des Républicains, jeudi 17 septembre 2015

Le sénateur Pierre Frogier et Philippe Gomès, député de la deuxième circonscription de Nouvelle-Calédonie, ont écrit ensemble au Président de la République  au sujet de la position de l'Etat sur le dossier Eramet. Pierre Frogier a réagi au micro de NC1ère.

Elif Kayi (avec Cédrick Wakahugneme) Publié le , mis à jour le

Dans un courrier adressé au président de la République François Hollande, Philippe Gomès et Pierre Frogier ont posé la question de savoir si l'Etat souhaite s'engager dans l'investissement électrique de la SLN, qui, à long terme, conditionne l'avenir de l'entreprise.  
 
"Dans ce conseil d'Eramet, l'Etat a une part très importante, 25% du capital", commente le sénateur Pierre Frogier. "Depuis quinze ans, ce que je constate, c'est que l'Etat n'a pas pris en compte, n'a pas imposé au conseil d'Eramet, dans lequel il y a des intérêts privés, le fait qu'en Calédonie la question du nickel a aussi un caractère très politique". 
 
Pour Pierre Frogier, l'Etat, en tant qu'actionnaire, doit imposer des décisions. "Il était déterminant que nous fassions cette démarche auprès du président de la République de façon à ce qu'enfin, l'Etat se détermine et impose au Conseil d'Eramet des décisions stratégiques", conclut-il. 
 
Ecoutez les propos de Pierre Frogier au micro de Cédrick Wakahugneme pour NC1ère La Radio :

ITW Frogier 101215


Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête