Harold Martin : « Je ne comprends pas ce jugement »

Harold Martin
© NC1ère | Harold Martin, sur le plateau du journal télévisé de NC1ère, dimanche 29 novembre 2015

Harold Martin, maire de Païta (Les Républicains), était l’invité du JT de NC1ère hier soir. Il s’est exprimé sur sa récente condamnation dans l’affaire de la défiscalisation de la 3G, l’avancée des dossiers à Païta, le dossier politique calédonien…

Sheima Riahi
Publié le , mis à jour le

Harold Martin fait appel dans l’affaire de la défiscalisation de la 3G

Condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nouméa dans l’affaire de la 3G, Harold Martin, maire de Païta, va faire appel de cette décision. L’ancien président du gouvernement et du Congrès de la Nouvelle-Calédonie continu de clamer son innocence.
 « Je ne comprends pas ce jugement. Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Le président du tribunal a dit à plusieurs reprises que dans cette affaire qu’il n’y avait pas d’enrichissement, pas de corruption, pas d’escroquerie ni de détournement de fonds… Il a fini par accepter, par remarquer que l’offre dite Bruel était la meilleure donc où est le délit de favoritisme ? Je n’arrive pas à comprendre »

« Les zones industrielles de Païta sont spectaculaires »  

L’an dernier, au mois d’octobre, le tribunal administratif avait annulé les élections municipales de mars 2014. Finalement l'élection d'Harold Martin à la tête de la mairie de Païta avait été confirmée par le conseil d'Etat. Depuis le premier magistrat de la ville traite les dossiers de sa commune dans « un climat plus serein. »

Harold  Martin affirme par ailleurs que « Païta est une commune qui se développe. Si aujourd’hui on est dans un marasme économique je peux vous dire que sur l’année 2014 on a délivré plus de 500 permis de construire. C’est plus que toutes les autres communes… le Mont-Dore, Dumbéa ou Nouméa »

« Dans la perspective de 2018, il est essentiel de se regrouper pour être plus forts »

Harold Martin a réaffirmé ce dimanche soir son attachement au maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France.  « Il ne faut pas se diluer au contraire il faut se regrouper. Les partisans de la France, il faut qu’ils évitent de se diviser en permanence. Ce n’est plus le moment, on a plus le temps pour cela. » Avant d’ajouter : « en 2018 vous verrez on sera dans un marasme économique, pire qu’aujourd’hui. On sera vraiment dans une situation très difficile. On regardera à ce moment là si c’est bien d’avoir l’indépendance parce que pour en sortir notamment dans les affaires minières on aura besoin de l’Etat évidemment.»

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Harold Martin, conduit par Charlotte Risch, sur le plateau du JT de NC1ère (29/11/2015)