Quand Facebook refuse de croire qu'il s'appelle Phuc Dat Bich

Phuc Dat Bich
© Phuc Dat Bich / Facebook | Capture d'écran de la photo du passeport de Phuc Dat Bich qu'il a mise en ligne sur son profil Facebook.

Certains prénoms et patronymes sont parfois difficiles à porter, surtout quand on veut s'inscrire sur un réseau social comme Facebook. C'est le cas de Phuc Dat Bich, un jeune Australien d'origine vietnamienne.

Elif Kayi
Publié le , mis à jour le

Phuc Dat Bich, c'est le nom d'un jeune Australien d'origine vietnamienne. 
 
Pour les francophones, pas sûr que tout le monde comprenne au premier abord pourquoi ce jeune homme rencontre des difficultés avec son nom. Pour mieux comprendre, il faut le prononcer à haute voix. Les lecteurs et lectrices qui comprennent l'anglais reconnaîtront alors rapidement que le nom ressemble fortement à l'expression "Fuck 'dat bitch" (Fuck that bitch). 
 
A côté des moqueries que le jeune homme a du essuyer pendant sa scolarité, c'est aujourd'hui le réseau social Facebook qui lui donne du fil à retordre. Ce dernier est en effet sans arrêt à la traque des faux noms et a fermé le profil du jeune homme à plusieurs reprises, après l'avoir sommé d'inscrire son nom "réel". 
 
Une réaction de la part du réseau social qu'on pourrait presque qualifier d'ethnocentrique, ou plutôt d'ethno-linguistique, puisqu'en vietnamien, Phuc Dat Bich ne se prononce pas "Fuck 'dat bitch", mais plutôt "Fou da bic".

Ecoutez cette leçon de prononciation sur Internet : 

 

Récemment, sur son profil, le jeune Australien a posté une photo de son passeport avec un message de mécontentement à l'égard des modérateurs du réseau social. "J’ai été accusé d’utiliser un nom faux ou un nom qui prête à confusion, ce que je trouve très offensant. Est-ce parce que je suis asiatique", écrit Phuc Dat Bich. 
 
Aux dernières nouvelles, Phuc Dat Bich a à nouveau pleinement accès à son compte.