Incendies: la facture flambe

iNCENDIES
© NC 1ERE

570 incendies ont été recensés depuis le début de la saison administrative des feux. Cela représente plus de 7000 hectares de forêt partis en fumée. A cela s’ajoute le coût financier de ces incendies à répétition. La facture s’annonce salée.

Sheima Riahi
Publié le , mis à jour le

Le pays continue de brûler. Plusieurs incendies ont été déplorés hier: huit en province Nord et quinze en province Sud. Les conditions météorologiques de ces derniers jours n’arrangent rien. Le vent et la sécheresse favorisent en effet la propagation des feux de brousse. Des milliers d’hectares de forêt partent en fumée. A cela s’ajoute le coût financier de ces incendies à répétition car mobiliser des équipes coûte beaucoup, beaucoup d’argent.

Rien que pour un survol en hélicoptère et des largages d’eau, il faut compter en moyenne 250 000 francs l’heure d’intervention. Un tarif qui s’applique uniquement lorsqu’il s’agit d’un écureuil. Car lorsqu’un hélicoptère Bell de type australien intervient sur un incendie la facture s’alourdit. Pour une heure d’intervention le montant s’élève à 750 000 francs.

Ces opérations de grande envergure mobilisent des moyens matériels et humains importants. Chaque pompier est payé selon sa vacation. Entre 1500 et 1800 francs de l’heure pour un sapeur volontaire.
D’ores et déjà le budget alloué par la sécurité civile pour les hélicoptères bombardiers d’eau va dépasser les 115 millions de francs. La saison administrative des feux n’est pas encore terminée, elle s’achèvera le 15 décembre prochain.