Le lac de Yaté à sec...

Le lac de Yaté à sec...
© Sylvie Hmeun

Depuis quelques jours, les Calédoniens adeptes des sentiers rouges du Grand Sud, ont pu observer une baisse significative du niveau du lac de Yaté soit 9 mètres en moins par rapport à la normale, rien d'alarmant cependant selon les spécialistes.  

Bernard Lassauce et Sylvie Hmeun Publié le , mis à jour le

Un lac asséché mais pas de raisons de s'inquiéter 

En cette période de sécheresse, le lac de Yaté, d'une retenue de 40 km carré, a perdu les 4/5 de sa réserve.
Rien d'alarmant pour les spécialistes en hydraulique car depuis 4 ans, la période des pluies de décembre-janvier et février(liées au cyclone ou dépression tropicale) permet au lac d'être toujours rempli, à hauteur de 315 millions de mètre cube.  
  

La distribution d'électricité est assurée 

Pour Enercal, pas de risque de pénurie.
En cette période de sécheresse la société calédonienne, en charge de la production d'électricité, turbine les cours d'eau avoisinant le lac de Yaté et compte sur les autres moyens de production de la Nouvelle-Calédonie pour assurer le reste des demandes.
Rappelons que le lac de Yaté permet d'effectuer 6% de la distribution publique. 
L'essentiel de l'électricité domestique est produit par les centrales thermiques de Prony et de Népoui. 

Un reportage de Bernard Lassauce et Sylvie Hmeun.