Naissance de l'interprofession fruits et légumes: vers plus de choix, à des prix moins élevés pour le consommateur?

fruits et legumes
© Martine Nollet NC1ère

Signature jeudi après-midi des statuts de l’interprofession fruits et légumes de Nouvelle-Calédonie: cette création pose les fondations de futurs accords liant tous les acteurs de la filière, des agriculteurs aux distributeurs...

Martine Nollet (avec IP) Publié le , mis à jour le

La création du statut de l'interprofession fruits et légumes est le fruit de l’agenda économique, social et fiscal, et s’intègre dans une volonté de lutte contre la vie chère. 
 
A terme, elle devrait permettre d’améliorer l’autonomie alimentaire du pays et de faire baisser les prix à la consommation. 16 membres actifs de l’interprofession ont signé en présence de Philippe Germain, président du gouvernement. Cette organisation devra identifier les besoins des consommateurs aux commerçants en passant par la restauration, et mieux organiser la production locale.
 
Plusieurs objectifs sont visés : anticiper la saison chaude, organiser une meilleure gestion des quotas d’importation et de production locale, et structurer la filière  pour satisfaire le marché calédonien en produits locaux, frais et transformés.



Le reportage complet de Martine Nollet

fruits legumes