Le batteur du groupe AC/DC reste assigné à résidence

Phil Rudd, batteur du groupe historique AC/DC
© AP | Phil Rudd, batteur du groupe historique AC/DC

En juillet, Phil Rudd, le batteur du groupe AC/DC avait été condamné pour possession de stupéfiants et menaces de mort. Il était depuis assigné à résidence. Son appel vient d'être rejeté mardi dernier.

Elif Kayi (avec AFP) Publié le

Mardi dernier, l'appel du batteur d'AC/DC, Phil Rudd, a été rejeté par un tribunal de Nouvelle-Zélande. Ce dernier restera donc assigné à résidence.

Au mois de juillet, le batteur, âgé de 61 ans, avait été reconnu coupable d'avoir menacé de mort un homme et sa fille. Phil Rudd leur reprochait d'avoir mal géré un événement dans le cadre du lancement de son album solo, "Head Job", sorti un an plus tôt.

Suite au dépôt de plaintes de ces deux personnes, Phil Rudd avait été arrêté dans la ville de Tauranga, où il réside. Au moment de son arrestation, la police avait découvert de la métamphétamine et du cannabis à son domicile.

Lors de son procès en juillet, Phil Rudd encourait jusqu'à sept ans de réclusion criminelle. Il avait finalement écopé de huit mois d'assignation à résidence, ainsi qu'à une amende de 120.000 dollars néo-zélandais.

Mardi, lors de l'audience en appel, l'avocat du batteur, Craig Tuck avait tenté de faire valoir que Phil Rudd était sous l'influence de la drogue au moment des faits. Un argument balayé par le juge, pour qui l'influence de la drogue ne pouvait représenter une circonstance atténuante. Ce dernier a aussi insisté sur "la manifestation d'une intention grave d'intimider et, au moins, de susciter une profonde crainte chez la victime".

L'argument selon lequel la condamnation du batteur aurait un impact négatif sur sa carrière a aussi été mise en doute par le juge.

Cette année, Chris Slade, qui avait été le batteur d'AC/DC au début des années 90, a remplacé Phil Rudd pour la tournée "Rock or Bust-tour" du groupe. Le groupe doit d'ailleurs se produire prochainement en Nouvelle-Zélande et en Australie.