La société Tupocal échappements bloquée depuis mars dernier

echappement

Depuis début mars, l'entreprise Tupocal Echappements à Ducos, est bloquée par des personnes extérieures - sympathisantes de l’USOENC. Cette action fait suite au licenciement de l’un des salariés, en février dernier, pour faute grave.

William Lecren (avec IP) Publié le , mis à jour le

Malgré plusieurs dépôts de plaintes, suivis d'ordonnances d’expulsion, l’accès à l’entreprise reste bloqué. Une situation alarmante pour les sept employés qui sont privés de leur outil de travail et craignent le chômage technique. Le préjudice pour Tupocal s’élève pour le moment à 11 millions de francs CFP.


Tony Hornabrook, le gérant de Tupocal Echappements, au micro de William Lecren

tupocal

 

L’USOENC a été condamné par le tribunal, mais le syndicat a fait appel du jugement de première instance. La décision de la Cour d'Appel sera rendue le 8 octobre prochain.

Suite aux déclarations de Monsieur Hornabrook, le Haut-Commissariat a tenu à préciser que "chaque fois qu'une décision de justice a été présentée, un concours de la force publique a été consenti et un équipage de la police nationale a fait évacuer chaque matin les manifestants. Il y a donc eu de nombreuses évacuations contrairement aux affirmations de l'entrepreneur".