Une mission d'experts sur le Caillou pour discuter du transfert de compétences

Yves Dassonville
© NC1ère | Yves Dassonville, expert de la mission d'écoute et de dialogue sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie

L’organisation des pouvoirs publics, l'enseignement et la recherche sont les thèmes abordés par les experts métropolitains, mandatés par l'Etat dans le cadre des groupes de travail sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie.

Brigitte Whaap (avec Elif Kayi) Publié le

Une mission d'écoute et de dialogue sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie se tient actuellement en Nouvelle-Calédonie. Celle-ci a été mise en place par le Premier ministre Manuel Valls et comporte six experts, dont François Garde et Yves Dassonville.
 
Les experts vont passer quelques jours sur le Caillou et aborder les questions de l'enseignement, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'organisation des pouvoirs publics. François Garde et Yves Dassonville vont rencontrer toute la classe politique calédonienne pendant une semaine pour entendre les positions et les propositions des uns et des autres sur tous ces sujets.
 
"Ce sont des compétences qui sont à la limite des compétences dites régaliennes", explique Yves Dassonville. "Ce sont des compétences qui ont été plus ou moins transférées à la Nouvelle-Calédonie. Certains font l'objet de discussions autour de l'article 27 de la loi organique."
 
Les experts vont aussi aller à la rencontre du grand public.
 
"Je crois qu'il est important que les Calédoniens se saisissent de ces sujets qui ne sont pas si compliqués que ça", poursuit Yves Dassonville. "Il ne faut pas laisser le débat uniquement dans la sphère politique, dans la sphère des spécialistes". 
 
Les sujets concernant directement la population sont nombreux et devraient inciter les habitants à s'engager davantage dans ces discussions. C'est le cas par exemple de l'enseignement, en particulier l'enseignement secondaire. 
 
"On va aller au-delà du transfert qui a été fait en 2012", explique Yves Dassonville. "On va transférer la gestion de l'enseignement secondaire en Nouvelle-Calédonie. On peut aller au-delà encore, on peut dire qu'on peut avoir un bac calédonien. On voit les avantages et les inconvénients."
 
Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Yves Dassonville, conduit par Brigitte Whaap pour NC1ère : 

Interrogé par NC1ère, Yves Dassonville s'est aussi exprimé sur la question du nickel. 
 
"Je pense que sur ce problème du nickel, finalement, le conflit actuel a recréé des clivages qui sont peut-être assez artificiels", commente Yves Dassonville. "Il y a besoin, sans doute, comme dans tous les autres domaines, de se mettre autour d'une table et de faire des compromis."

Ecoutez les propos d'Yves Dassonville au micro d'Angela Palmieri pour NC1ère La Radio : 

ITW Dassonville 18/09/15

 

A noter que deux réunions publiques sont prévus : ce soir vendredi 18 septembre à 18h30 à l’Université de la Nouvelle-Calédonie et mardi 22 septembre à 18h30 à la mairie de Nouméa.