L'actu calédonienne en bref de ce vendredi 18 septembre 2015

L'actu en bref
Thierry Belmont (avec Elif Kayi) Publié le , mis à jour le

Pas de débat au Congrès sur les exportations de minerai

Le débat au Congrès initialement prévu le 28 septembre prochain n'aura pas lieu. Selon le président du Congrès, Thierry Santa, le Haut-Commissaire a clairement indiqué que l'arrêté du gouvernement était illégal. Pour Thierry Santa, débat ou pas, la question devra revenir devant le gouvernement, qui sera chargé de délibérer. Une lecture du droit bien différente pour le président du gouvernement, Philippe Germain, qui considère quant à lui que cette séance extraordinaire est l’unique solution pour trancher sur le sujet des exportations. Pour lui, seule une procédure administrative peut annuler sa demande. Dans son courrier, le Haut-Commissaire Vincent Bouvier avait qualifié d’incertaine la légalité de la procédure, et insiste notamment sur la nécessaire sécurisation juridique de la démarche souhaité par le gouvernement. 
 

Pierre Frogier demande une modification de la loi organique

Pour sortir de l’impasse dans le conflit sur les exportations de minerai, le sénateur Pierre Frogier veut déposer une proposition de modification de la loi organique. celle-ci devrait permettre à chaque membre du gouvernement, dans des conditions à définir, d’obtenir l’inscription à l’ordre du jour de questions relevant de la compétence du gouvernement, sans que le président puisse s’y opposer. Le sénateur du mouvement Les Républicains veut mettre un terme à ce qu’il considère comme un "abus de pouvoir" de la part du président du gouvernement.  
 

Plan social chez MKM

Au cœur du conflit des exportations de minerai vers la Chine et le Japon, la société MKM (Maï Kouaoua Mines) a annoncé un plan social. Plusieurs dizaines d’employés seraient touchés. Selon le patron de l'entreprise, Wilfried Maï, la baisse d’activité est intenable : 150 000 tonnes de minerai en moins pour 2015. Pour lui, l’ouverture des exportations est la seule solution pertinente pour préserver ses emplois. 
 

Le prix du tabac va fortement augmenter sur le territoire 

Les élus du congrès ont discuté tard jeudi soir sur plusieurs sujets, et des décisions ont été prises, comme par exemple la hausse du prix du tabac, avec une augmentation de la taxe sur le tabac à plus de 80%. Le but est double et a été répété en séance : dissuader les fumeurs en passant le paquet à 1300 francs CFP et réapprovisionner les caisses du RUAMM. Un double objectif contesté par les Républicains et l’Union pour la Calédonie dans la France (UCF), qui se sont abstenus. 
 

L’indexation en question ce vendredi dans le Face à Face

Pilier indispensable de l’économie du pays pour les uns, mécanique inflationniste et inégalitaire pour les autres : l’indexation est une nouvelle fois pointée du doigt par la Cour des Comptes à Paris. La revalorisation des fonctionnaires est-elle encore justifiée ? Faut-il la réduire, voire la supprimer ? Pour en débattre, Angélique Souche recevra David Meyer, secrétaire général de la Fédération des Fonctionnaires, et Mathias Chauchat, professeur de droit public à l’UNC.