Le mur d'escalade va fermer, mais que vont devenir les classes sportives option escalade?

mur d'escalade de magenta
© NC1ère | Des élèves de 3ème du collège de Mariotti sur le mur d'escalade de Magenta le 27 juillet 2015

Le 1er septembre prochain, le mur d'escalade de Magenta fermera ses portes si rien n'est fait. Certains collégiens et lycéens ont pourtant aux examens une épreuve d'escalade comptant pour le brevet des collèges et le bac. 

Brigitte Whaap
Publié le , mis à jour le

Depuis l'incendie criminel qui a détruit la structure en décembre dernier, le comité a dû mettre en place un service de gardiennage 24h/24. Coût de ce service : 7 millions de francs CFP, soit environ 50% du budget annuel de fonctionnement. La structure n'arrive plus à faire face à ses échéances et devrait fermer le 31 août 2015.

Une fermeture qui viendrait mettre en péril des épreuves du brevet des collèges et le baccalauréat.


En effet parmi les trois épreuves obligatoires en éducation physique et sportive, 500 collégiens ont choisi l'escalade. Et pour les épreuves du bac, 300 élèves sont concernés. 
L'impact de la fermeture du mur n'est pas négligeable pour ces élèves. Malgré tout le comité régional d'escalade est contraint de maintenir sa décision. 

le mur d'escalade de magenta
© NC1ère | Les élèves du lycéen Pétro Attiti s'entrainent sur le mur d'escalade de Magenta

Si le comité régional quitte les lieux, il n'y aura plus de points de sécurité, ni de prises sur le mur et donc plus de certification nationale du site. Impossible donc de pratiquer en toute sécurité.
Pour trouver une solution, le comité régional a lancé une pétition, et appelle les fédérations d'escalade française, néo-zélandaise et australienne à le soutenir.
Une réunion est prévue d'ici la fin de la semaine prochaine pour trouver une solution.