Conflit des rouleurs : l'heure de la médiation

Au 20ème jour de conflit des rouleurs, le point en Province Nord
© Marguerite Poigoune | Les militants indépendantistes sont mobilisés depuis ce matin à l'entrée de la Mine Ballande de Monéo

Mobilisation aujourd'hui, jeudi 27 août, devant les subdivisions de Koné et Poindimié pour soutenir la doctrine nickel de la Province Nord. Dans le conflit des rouleurs les rencontres se poursuivent encore entre le médiateur et les différents protagonistes du dossier.

Brigitte Whaap
Publié le , mis à jour le

23ème jour du conflit des rouleurs. Depuis lundi 24 août Daniel Goa, président de l'Union Calédonienne et médiateur a multiplié les entretiens avec les différents protagonistes du conflit : le gouvernement, le syndicat ContraKmine, le syndicat des exportateurs de minerais, et les mineurs. Des rencontres qui doivent encore se poursuivre aujourd'hui jeudi 27 août. Objectif : l'élaboration d'un protocole d'accord consensuel. Olivier Jonemann et Claude Lindor nous expliquent pourquoi cela n'est pas si simple.


Mobilisation à Koné et Poindimié

Une centaine de personnes a répondu à l'appel du Comité de Défense de la Stratégie Nickel de la Province Nord, et manifesté devant la subdivision nord à Koné. Des militants du Palika, de l'UPM et de l'UC Païci Cemuhi, ont déposé aux représentants de l'Etat dans le nord un cahier de revendication. Ils demandent la maîtrise des ressources minières, et le contrôle des exploitations de nickel. Une maîtrise des ressources qui passent par : 
  1. - la montée de la Nouvelle-Calédonie à 51% dans le capital de la SLN.
  2. - l'arrêt des exportations de minirais brut, sauf à destination des installations offshores d'ici 2019.
  3. - et la maximisation des retombés du nickel en Calédonie.

Malgré la mobilisation le travail reprend. D'ailleurs à Poya, les rouleurs de la mine SMMO exploitée par la NMC, reprendront le travail demain vendredi 28 août. Un minéralier de 57 000 tonnes à destination de la Corée attend d'être chargé.

Une rencontre avec le gouvernement serait aussi envisagée ce vendredi 28 août, pour discuter d’un possible protocole d’accord. Le syndicat nous a également confirmé un nouveau point de discussion concernant une taxe à l’exportation de minerai pour garantir des retombées au territoire.

 

L'actu en vidéo

Rugby : séance entraînement avant le Classic