Rouleurs. Le point sur les blocages à 18H (18/08/15)

Mobilisation sur tout le territoire
© David Sigal / Des rouleurs manifestent à Poya

Deux semaines de mobilisation et une ampleur qui s’accroît chaque jour. Après le Grand Nouméa lundi, c’est l’ensemble du territoire qui est impacté par le conflit ce mardi 18 août. 

Malia Noukouan (avec N.C et M.C) Publié le

Dans le Grand Nouméa :

Après des barrages filtrants dans la matinée, les rouleurs sont passés au blocage de la circulation par intermittence. A Nouméa, ils sont positionnés sur les ronds-points Berthelot, Almaméto, Auto-point et à l’entrée de Ducos. Plusieurs camions bloquent également certains accès au centre-ville.
Les entrées de la Direction des Mines et de l’Energie de Nouvelle-Calédonie et celle des infrastructures, de la topographie et des transports terrestres, ont également été entravées et les barrages filtrants installés lundi devant les dépôts de carburants de Ducos et de Numbo sont maintenus.  Seuls les camions d’hydrocarbures à destination des sites miniers et des sites industriels sont empêchés de sortir du dépôt.
Au Mont-Dore, les blocages sur les ronds-points de Boulari et de La Conception ont été levés il y a peu, mais les rouleurs restent mobilisés sur place. La municipalité annonce qu’ils pourraient à nouveau empêcher la circulation à partir de 19 heures, mais Contrakmines prévoit plutôt de le faire demain.

Hors Nouméa

La mobilisation est également visible sur le Pont de la Tontouta, et en bas du col de la Pirogue. La circulation est fortement ralentie sur ces tronçons de route, la prudence est donc conseillée à tous les automobilistes.
Le reste du territoire est aussi impacté par ce conflit depuis ce matin :
Les rouleurs ont mis en place plusieurs barrages filtrants de la Foa à Koumac, en passant par Thio, Bourail et Nepoui.
Notez également quelques perturbations sur plusieurs sites miniers de la SLN où certains sous-traitants ont rejoint le mouvement sur la côte Est. Les mines Maï et Ballande sont à l’arrêt.

Pas de discussions programmées

Malgré cette montée en puissance, aucune négociation n’est en vue pour le moment. La tenue d’une réunion cet après-midi avait été évoquée par le syndicat ContraKmine ... Il n’en est rien. Le président du gouvernement indique de son côté qu’il n’y aura pas de discussion avec les rouleurs et les mineurs  tant que les accès au gouvernement et à la province Sud ne seront pas libérés. Des accès qu’ils bloquent depuis hier. Ils avaient déversé deux bennes de terre devant les parkings de l’institution et positionnés leurs camions sur la chaussée.
Le conflit pourrait encore se durcir. Le syndicat ContraKmine annonce de nouvelles actions mecredi qui pourraient déboucher sur un blocage massif dans la journée sur l’ensemble du territoire. Les barrages filtrants seront reconduits sur les axes routiers, de Nouméa à Koumac. La circulation pourrait être fortement perturbée, voire impossible. Les rouleurs resteront également mobilisés sur les sites miniers.