Le conflit des rouleurs: Calédonie Ensemble et le Palika renvoient au Congrès

Les rouleurs manifestent à Népoui
© David Sigal

En ce 14 ème jour de grève des rouleurs, les partis politiques s'invitent au débat. 
Aujourd'hui, Calédonie Ensemble et le Palika se sont exprimés tous les deux sur le sujet. 

Natacha Cognard
Publié le , mis à jour le

 

Calédonie Ensemble et le Palika: favorables à une session extraordinaire du Congrès pour sortir de la crise 


Dans le conflit des mineurs, Calédonie Ensemble rappelle que le schéma minier a été adopté à l'unanimité en 2009 et que les demandes d'exportations vers la Chine ne vont pas dans le sens du texte en l'état actuel.
Pour aider à sortir de ce conflit ,Philippe Gomès  propose une session Extraordinaire du Congrès, afin de rassurer notamment les rouleurs.
Interview réalisée par Isabelle Braouet et Robert Tamanogi

Quant au Palika, il s'est exprimé aujourd'hui.
Le parti de Paul Néaoutyine pointe du doigt le silence des organisations patronales et n'hésite pas à parler de "collusion des mineurs exportateurs que sont SMT, SMGM, MKM et la SLN". Un conflit qui, selon le Palika, est "alimenté par les mensonges et les calomnies de Contrakmine".
"Une campagne de dénigrement qui, à travers le PDG de la SMSP André Dang, est en fait orchestrée et dirigée contre la doctrine nickel portée par la Province Nord". Le Palika appelle à "une discussion sur une stratégie Pays et à une prise de décision non pas du président du gouvernement mais bien du Congrès."