Uniformes scolaires : les parents seront interrogés à la rentrée

Écolières de Saint-Joseph de Cluny en Martinique
© ERIC FEFERBERG / AFP | Écolières de Saint-Joseph de Cluny en Martinique

Au lendemain des congés scolaires, les parents d'élèves de la Province Sud de Nouvelle-Calédonie seront invités à donner leur avis sur la question de l'uniforme scolaire à l'école.

Elif Kayi
Publié le , mis à jour le

Après les deux semaines de vacances, la Province Sud a décidé de consulter les parents sur la question des uniformes scolaires. 
 
"Avec le président de la Province Sud, on a décidé de faire un sondage auprès de l'ensemble des parents d'élèves des éclos publiques primaires de la Province Sud, c'est à dire une centaine d'écoles", explique Gil Brial, deuxième vice-président de la Province Sud. 
 
L'expérience, conduite dans cinq écoles publiques de la ville de Nouméa, avait fait l'unanimité. De nombreux parents avaient en effet été conquis par le côté pratique de l'uniforme. 
 
Malheureusement pour ces parents enthousiasmés par l'expérience, la mairie avait annoncé ne pas la poursuivre, en raison des coûts représentés par l'équipement complet pour une cinquantaine d'écoles. 
 
"En imposant l'uniforme dans les écoles, la mairie aurait pris complètement à sa charge, cela fait 8.500 francs multiplié par 10.000, ce qui fait 85 millions par an", commente Jean-Pierre Delrieu, premier adjoint au maire de Nouméa, chargé de l'action éducative. 
 
La Province Sud s'est cette fois déclarée prête à accompagner le dispositif sur la totalité de la Province. "Une tenue complète à l'année coûte 6.000 francs, tous les parents sont demandeurs", déclare Gil Brial. "La plupart des parents n'ont pas besoin d'être subventionnés, il faut simplement organiser la procédure pour avoir un bon réseau de distribution et être prêt quand on aura pris la décision."
 
Retrouvez le reportage en images de Karine Arroyo et Maurice Segu pour NC1ère :