Foire de Bourail : derniers préparatifs pour les éleveurs

Foire de Bourail
© NC1ère | Entraînement avant la Foire de Bourail

Alors que la 38ème édition de la Foire de Bourail va se tenir le weekend prochain en Nouvelle-Calédonie, des éleveurs se préparent aux différentes compétitions.

Elif Kayi
Publié le , mis à jour le

Laurent Moglia, 37 ans, s'entraîne dès le lever du jour, à Pouembout. Il entre dans la dernière ligne droite de sa préparation pour la Foire de Bourail, qui débute vendredi prochain. 
 
"C'est une grosse préparation physique, avec un footing tous les deux jours d'une heure", explique-t-il. "Et pour les chevaux, on les monte tous les jours."
 
Laurent explique même avoir perdu des dizaines de kilos pour pouvoir remonter à cheval. Aujourd'hui, il est propriétaire d'une écurie avec sa compagne, mais il garde son emploi de cadre à l'Usine du Nord. "On ne vit pas d'une écurie, on vit pour une écurie", commente l'éleveur. 
 
A Bourail, Bernard Darras, un éleveur retraité de 66 ans, vient nourrir sa vache Justesse. Celle-ci est inscrite dans la catégorie "brahmane", pour la compétition du weekend prochain.
 
"Ce n'est pas pour avoir le premier prix", commente le retraité. "C'est pour participer avec quelque chose de joli. Même si on n'est pas primé, je suis content d'avoir amené des belles bêtes."
 
Le Bouraillais élève des bêtes depuis une quarantaine d'années. Sa propriété est d'ailleurs la fierté de cet ancien chauffeur-livreur. "Ca a été de père en fils", commente-t-il. "Ca a été à mon grand-père, puis à mon père. Maintenant, c'est à moi et avec un peu de chance, ça sera peut-être un jour à mon fils". 
 
Retrouvez le reportage en images de Valérie Jauneau et Jean-Noël Mero pour NC1ère :