Signature de la convention de coordination entre la gendarmerie et la police municipale de Dumbéa

Dumbéa
© NC1ère | Dumbéa

La collaboration quotidienne entre la gendarmerie et la police municipale de Dumbéa a été reprécisée dans la convention de coordination signée vendredi matin à la mairie. 

Malia-Losa Falelavaki (avec IP) Publié le , mis à jour le

Le maintien de l’ordre par les gendarmes et la bonne connaissance du terrain des policiers municipaux sont complémentaires pour la sécurité de la population. Pour les forces de l'ordre, la problématique de la délinquance est la même à Dumbéa que dans le reste de l'agglomération, et reste d'une gravité limitée. Il s'agit surtout de faits de vol, qui créent un sentiment d'insécurité... Les gendarmes souhaitent aussi intensifier la lutte contre la délinquance routière - vitesse, alcool.

Des actes de vandalisme dans les écoles qui coûtent entre 20 et 30 millions par an

Quant au maire de Dumbéa, Georges Naturel, il se dit préoccupé par les actes de vandalisme dans les écoles, qui coûtent à la ville, entre 20 et 30 millions de travaux sur une année. Une fois par semaine, le responsable de la police municipale et le commandant de la brigade de gendarmerie de Dumbéa font le point sur les actes de délinquance constatés, et les points à surveiller. Cette pratique a été soulignée par la convention signée ce vendredi matin.


Le reportage de Malia-Losa Falelavaki

Dumbéa