Les loyers en baisse sur la zone VKP

koné village
© NC 1ère | archives village de Koné

Après le départ des expatriés sur le chantier de l’usine du Nord, les loyers sur la zone VKP connaissent une baisse inhabituelle. Sur le secteur de Belle Vue à Koné, les tarifs ont diminué de 10 à 20%.

Cédrick Wakahugneme (avec IP) Publié le , mis à jour le

Les agences immobilières sont unanimes. L’impact des premiers départs de l’usine de Koniambo Nickel a été immédiat. Soixante-dix expatriés au total ont quitté leurs habitations. Dans certains secteurs du village de Koné, les loyers ont ainsi diminué de 10 à 20%. Particuliers comme entreprises locales profitent de cet épiphénomène pour se loger sur la zone.
 

Entreprises à la recherche de logements

Les entreprises locales sont les premières à investir le marché de la demande de logement immobilier. Responsable de logistique au sein de la Société Tagawa, spécialiste du génie civil dans le nord, Christine Paret a débuté ses investigations depuis un bon mois. « Depuis la fermeture de la base vie sur le site de Vavouto, je suis à la recherche d’un logement pour reloger mes six employés », explique la cadre. « Ce n’est pas facile, je n’ai qu’un budget de 200 000 francs CFP. J’espère que ce logement pourrait rentrer dans notre budget », poursuit-elle. Ses recherches vont en effet l’emmener dans le quartier résidentiel de Belle Vue. Dans ce secteur du village de Koné, les prix des loyers ont chuté. « Au lieu de 230 000 francs CFP, nous proposons ce type de F4 à 190 000 francs », souligne Cyrille Berhault, gérant de la société Ellipse Immo. Sur les dix logements dans ce quartier que la société gère en location pour le compte de Nouméa Immobilier, cinq sont en attente de nouveaux locataires.
 

Une baisse temporaire

Cette baisse des loyers est temporaire. Elle ne concerne qu’une centaine de logements. De ce fait, elle n’engendre aucun risque d’un effondrement du marché. « C’est une baisse conjoncturelle liée à plusieurs facteurs », affirme Cyrille Berhault, « notamment la fermeture de la base qui fait qu’il y a plus de personnes qui viennent chercher des logements. Cela offre également des opportunités à des propriétaires qui ont des biens en location ». Parallèlement, certains locataires profitent de cette baisse pour négocier leur bail. Les agences immobilières du Nord restent cependant optimistes. La tendance n’est en effet qu’à moyen terme.