Mairie de Nouméa: scission dans les rangs de Calédonie Ensemble

Mairie de Nouméa
© Martine Nollet NC1ere

Le torchon brûle dans les rangs de Calédonie Ensemble à la Mairie de Nouméa ! Mardi soir lors de la réunion du conseil municipal, un nouveau groupe présidé par Philippe Dunoyer a été officiellement formé. Il fédère 21 élus sur les 40 que compte la majorité...

Martine Nollet (avec Isabelle Peltier) Publié le , mis à jour le

 Malgré ce revers rendu public au sein de son propre camp, Sonia Lagarde a tenu à  réaffirmer  son appartenance à Calédonie Ensemble tout en insistant sur sa "liberté". La Maire de Nouméa a aussi rappelé l'esprit d'ouverture qui avait présidé à la constitution de sa liste de candidats. "J’ai affronté bien des batailles dans ma vie politique", a-t-elle affirmé. "Il y en a que j’ai gagnées et puis il y en a d’autres que j’ai perdues. Je suis une femme libre avec une liberté de ton et donc je tiendrai le cap quoi qu’il arrive, voilà, je suis maire aujourd’hui, oui, et je suis maire de tous les Nouméens - pas seulement maire des électeurs qui appartiendraient à Calédonie ensemble".

" On veut faire des propositions concrètes"....

De  son côté, Philippe Dunoyer s'est expliqué sur la constitution de ce groupe supposé améliorer la mise en place du programme que Calédonie Ensemble avait engagé pendant la campagne des municipales. " Tout le monde  avait bien perçu que dans l’équipe municipale, certains se revendiquaient ouvertement d’étiquettes CE et puis d’autres plus de la société civile... 21 personnes sont dans le groupe CE, sur 40 de la majorité et 53 au total dans le conseil municipal". Après l'explication côté chiffres, place à la justification: "On veut faire des propositions concrètes, optimiser l’action au sein de l’équipe, avec les services, et puis surtout dans le quotidien des Nouméens". Dans les rangs de l'opposition, c'est l'incompréhension et l'étonnement qui ont prévalu à l'issue de cette réunion.

"Des antagonismes internes qui nuisent à l'intérêt des Nouméens"

Isabelle Lafleur, de l'Union pour la Calédonie dans la France, a déclaré que "les antagonismes internes de Calédonie Ensemble nuisaient à l'intérêt des Nouméens". En conclusion, même si les deux camps tentaient, à l'issue du conseil municipal, de préserver les apparences, la réunion de mardi soir à la mairie de Nouméa a bien officialisé la rupture au sein de la majorité Calédonie Ensemble.

Le reportage de Martine Nollet

rififi mairie