Le don de congés en question

Pascale Doniguian
Pascale Doniguian (à droite, ici avec Grégoire Bernut) est à l'initiative de ce projet de loi.

Une loi de pays qui permettrait aux salariés de Calédonie de donner 1 à 5 jours de leurs congés payés à un collègue parent d’un enfant atteint d’une maladie grave: le projet a été déposé sur le bureau du Congrès par le chef du groupe Front Pour l’Unité, la semaine dernière.

Malia-Losa Falelavaki (avec IP) Publié le , mis à jour le

C’est la détresse de parents contraints de quitter  leur activité professionnelle pour accompagner un enfant malade qui a servi de déclic. A  l’habitude des collectes pour aider financièrement  le collègue, pourquoi ne pas substituer ou rajouter le don de jours de congé. Un dispositif  du genre est en place en Métropole. Un projet de loi dans ce sens vient d'être déposé par le FPU au Congrès de la Nouvelle-Calédonie.

200 enfants calédoniens ont été evasanés en 2014

Pascale Doniguian, présidente de la commission de la santé et de l’action sociale à la Province Sud, est à l’initiative de ce projet. L’idée est donc de donner un cadre légal en inscrivant cette  solidarité dans le code du travail de Nouvelle-Calédonie. L’an dernier, 200 enfants du Caillou ont été évacués hors du territoire. Le don de jours de congé au collègue n’est possible que si son enfant est âgé de moins de 20 ans.

Le reportage de Malia-Losa Falelavaki

Don de congés