L'actu calédonienne en bref de ce lundi 8 juin 2015

L'actu en bref (2015)
© NC 1ère
Isabelle Peltier Publié le , mis à jour le

Accord des politiques sur les corps électoraux au Comité extraordinaire des Signataires

Au bout de 13 heures d'échanges, les formations politiques calédoniennes, sous l'égide du Premier ministre Manuel Valls, ont trouvé un accord sur l'automaticité de l'inscription des natifs de Calédonie sur la liste de sortie de l'Accord de Nouméa. Quant aux listes spéciales pour les élections provinciales, c'est l'inscription au 8 novembre 1998, qui a été arrêtée comme date référente. Des experts seront par ailleurs mandatés pour évaluer les litiges. Enfin, a été abandonnée l'idée du rajout d'un magistrat au sein des commissions administratives chargées de la constitution des listes. Indépendantistes et non-indépendantistes ont loué dans une belle unité, le retour à "l'esprit de l'Accord", et salué le rôle de l'Etat, dans ce comité des signataires positif, et constructif.

Les obsèques de Nidoïsh Naisseline à Maré

La dépouille mortelle de Nidoïsh Naisseline est revenue parmi les siens dimanche à Maré. Le cercueil se trouve maintenant au sein de la grande chefferie de Guahma, où les coutumiers de la Grande Terre et des îles, la famille, les amis, et les compagnons politiques du grand chef, fondateur des Foulards rouges et du LKS, viennent à tour de rôle se recueillir. L'enterrement est prévu demain mardi à Nece.
 

Le Congrès de la jeunesse kanak

Après les rendez-vous de Bangou et de Luecilla, ce rassemblement de jeunes, organisé par le Sénat coutumier sur le thème de la transmission des valeurs et du partage de la parole, débute ce lundi après-midi à la tribu d'Unia, à Yaté. Près de 400 jeunes, venus des 8 aires coutumières du pays, sont attendus. A l'issue de ce Congrès, un livre blanc sera remis aux autorités.
 

La Journée mondiale des Océans

Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement estime que 80% des récifs coralliens pourraient mourir en quelques décennies, sous l’effet combiné de la hausse des températures et de l’acidification des océans. Lundi 8 juin, date symbolique de la journée mondiale de l’océan, l’IRD organise une conférence, avec pour thème les recherches sur les effets du changement climatique sur les mers et les océans et plus particulièrement, en Océanie. Car la santé des coraux du lagon est elle aussi fortement menacée par les activités humaines et le changement climatique. « Océan sain, planète saine »: c’est le thème de la journée mondiale de l’océan pour cette année 2015. 
 

Le WWF en campagne pour les océans

Le WWF lance une campagne mondiale pour la protection des océans. Dans la perspective de la conférence sur le climat organisée en fin d’année à Paris, l’ONG milite pour étendre la surface des aires marines protégées, à 30% de la surface des océans d’ici à 2030 - contre moins de 4% actuellement, et pour éliminer la pêche illégale. Car il y a urgence: 90% des stocks halieutiques sont exploités ou surexploités, et 50% de coraux ont déjà disparu. 

 

La montée des eaux menace déjà la Calédonie

L'érosion due à la montée des eaux menace déjà des familles calédoniennes dont les maisons sont situées en bord de mer, comme à Ponérihouen, où la province Nord a relevé deux points noirs: Tchakan, et Mou. D'une année sur l'autre, la mer avance, grignotant le littoral, faisant disparaître des arbres. Lors de cyclones, la mer déchaînée a même inondé des habitations. A Mou, une dizaine de foyers est concernée par ce phénomène.
 

Pandathlon: courir pour les arbres

Courir pour contribuer à faire pousser des arbres, c'est le principe du Pandathlon, cet événement écolo-sportif organisé cette année pour la première fois par le WWF. Plus de 500 participants ont pris le départ ce dimanche. Deux parcours étaient au programme: 10 kilomètres, et 16 kilomètres. Les sommes récoltées lors des inscriptions vont permettre la plantation d'un millier d'arbres dans une zone du parc provincial de la Dumbéa.
 

Nouveau coup de chasse mortel

Les faits remontent à vendredi soir et se sont déroulés à Boulouparis. Trois hommes rassemblés pour un coup de chasse abattent un cerf sur une propriété privée de Bouraké. Sur les deux qui partent récupérer la bête, l'un trébuche. Un coup de feu part de l'arme qu'il portait à l'épaule et atteint son compagnon à la cuisse, sectionnant l'artère fémorale. Malgré un garrot, l'homme décède une dizaine de minutes plus tard. Les deux autres ont été interpellés et entendus par les gendarmes. Un 4X4 et deux armes ont été saisies. Pour l'instant, la thèse de l'accident est privilégiée.