Claire Lanet:"traiter la délinquance, c'est aussi traiter les addictions"

Claire Lanet invitée

Le procureur de la République Claire Lanet était l'invitée de la rédaction du JT de dimanche soir. Elle a notamment évoqué les profils de la délinquance en Nouvelle-Calédonie et leurs liens avec les addictions, et fait le point sur les mouvements à venir au sein du Parquet.

IP Publié le , mis à jour le

Pour le procureur de la République Madame Claire Lanet, les deux faits divers les plus marquants de ces dernières semaines, à savoir, la mutinerie au Camp Est, et un vol à main armée dans un magasin de Koné, sont des faits à part de la typologie de la délinquance en Calédonie. "La mutinerie au Camp Est était directement liée au suicide d'un détenu survenu quelques jours avant et n'avait rien à voir avec une surpopulation carcérale", explique Claire Lanet, qui ajoute que " 17 détenus ont été identifiés et convaincus de violence à l'encontre de surveillants ou des forces de l'ordre, et seront présentés devant le tribunal la semaine prochaine". Sur le vol à main armée à Koné, le procureur de la République estime qu'il s'agit de "faits extrêmement rares sur le territoire", qui pour cette raison choquent l'opinion publique. L'enquête est en cours; plusieurs pistes sont privilégiées.

Un profil de petite et moyenne délinquance

Le profil de la délinquance en Calédonie, reprend Claire Lanet, "c'est la petite et moyenne délinquance. Celle de la voie publique, qui alimente le sentiment d'insécurité - essentiellement des cambriolages et des vols de véhicules, avec un phénomène inquiétant pour le territoire: une forte implication des mineurs, à hauteur de 50%. Et la délinquance routière et les violences intra-familiales, dont les taux sont largement au-delà des moyennes nationales". Autre sujet de préoccupation pour la société calédonienne, "ces faits se commettent dans un contexte de très forte alcoolisation, associée souvent au cannabis. Traiter la délinquance, c'est aussi traiter les addictions". 

De nouvelles fonctions en septembre 2015

Pour Madame le procureur, "le Parquet souffre de sous-effectifs, notamment en ce qui concerne le poste de vice-procureur à Koné... qui devrait être pourvu entre septembre 2015 et janvier 2016". Une nécessité absolue pour Koné, affirme encore Claire Lanet, qui précise qu'elle va quitter ses fonctions et être remplacée d'ici à septembre prochain.

L'invitée de la rédaction du JT de dimanche soir, Claire Lanet, répondait aux questions d'Alexandre Rosada.