Weekend agité à Voh, sur fond de tensions entre jeunes

Coeur de Voh
© NC1ère | Coeur de Voh

En Nouvelle-Calédonie, la commune de Voh a connu de fortes tensions, en marge de ce long week-end du 1er mai. Ces tensions, qui durent depuis trois semaines, opposent des jeunes de la commune à des jeunes de la tribu de Tieta.

Isabelle Peltier (avec E.K.) Publié le

Samedi soir, une trentaine de jeunes de la tribu de Tieta, montés à bord de cinq pick-ups, ont tenté de prendre d’assaut la maison d’une famille originaire de Voh, avant d’être stoppés par les gendarmes.  
 
Les problèmes entre les jeunes remontent en réalité à trois semaines, après qu'une bagarre ait éclaté à la sortie d’une boîte de nuit, entre un jeune homme issu d’une famille de Voh et un homme originaire de la tribu de Tieta. Le conflit n’a depuis cessé de s’envenimer, et s’est élargi aux jeunes de la tribu. Au cours des trois dernières semaines, ces derniers se sont livrés à de nombreuses tentatives d’intimidation sur la famille du deuxième protagoniste de la bagarre. Le frère de celui-ci a même été passé à tabac par une dizaine d’entre eux, vendredi dernier 1er mai. 
 
Une enquête est en cours. Selon les gendarmes, la plupart des jeunes de la tribu impliqués a déjà reconnu les faits.
 
Dimanche matin, à 9h, un barrage filtrant avait été érigé par plusieurs familles de Voh, sur la route de Tieta, à hauteur du dispensaire, pour appeler les anciens de la tribu au dialogue. La rencontre entre les vieux de la tribu et les familles de la commune, a bien eu lieu et a pris la forme d’une table ronde. Les deux parties ont dialogué dans un esprit d’apaisement. Après la rencontre, le barrage a été levé en milieu de journée. 
 
Sur place, dans l’après-midi, le calme est revenu. Les gendarmes sont cependant restés postés entre la tribu de Tieta, et la propriété visée par les exactions de ces trois dernières semaines, de dimanche après-midi à lundi matin.