Des poulaillers dans la cité nouméenne

Poule
© francetvinfo.fr

En Nouvelle-Calédonie, la ville de Nouméa a mené une expérience originale pour réduire les déchets des ménages. Elle a ainsi proposé à plusieurs familles d'adopter des poules, accompagnées de composteurs, au sein de leur foyer. 

Jean-Paul Treuil (avec E.K.) Publié le , mis à jour le

C’est une expérience originale de la ville de Nouméa, pour réduire la production des déchets ménagers. L’idée est simple : proposer à quelques dizaines de « foyers témoins » des poules pondeuses, accompagnés de composteurs.
 
« La ville a mis en place une politique de modernisation de la gestion des déchets », explique Jennifer Brouard, responsable du programme local de la prévention des déchets à la ville de Nouméa. « On estime qu’un foyer moyen de la ville de Nouméa produit 293 kilos de déchets par an ». 
 
Des études montrent que 30% du poids de la poubelle pourrait être réduit. Selon Jennifer Brouard, avec des gestes simples, on pourrait éviter de jeter ces 30%. La ville de Nouméa fournit une formation et un accompagnement aux familles volontaires, et les familles s’engagent à garder les poulaillers pendant deux ans. 
 
Après quelques mois de formation et d’attente, les poules avec leurs poulaillers, ainsi que les composteurs, ont été distribués le week-end dernier aux familles volontaires. La distribution s’est déroulée à la Maison de la nature à Ducos, dans la joie et la bonne humeur.
 
Echange de bons et loyaux services. Les poules sont nourris avec les restes des repas, et en contrepartie, elles fournissent des oeufs aux foyers qui les accueillent.  
 
Et les réactions étaient enthousiastes. « C’est une bonne expérience pour tout le monde », comment ce père de famille. « La réduction des déchets, je pense que c’est aujourd’hui d’actualité ». 
 
Ecoutez le reportage « Grand Angle » réalisé par Jean-Paul Treuil pour NC1ère La Radio : 
Ce contenu n'est plus disponible


 

Retrouvez les reportages « Grand Angle » sur le site web de NC1ère en cliquant ICI