Violences à Païta : un mineur en garde à vue

Tribunal de Nouméa
© NC1ère

Suite aux violences perpétrées par plusieurs jeunes autour d'établissements scolaires à Païta, en Nouvelle-Calédonie, un mineur a été placé en garde à vue. 

Elif Kayi (avec Jean-Paul Treuil) Publié le , mis à jour le

Des violences perpétrées il y a plusieurs jours aux abords des établissements scolaires de Païta avaient conduit la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique à fermer les portes de ses établissements pendant deux jours. 
 
Le 1er avril, à l’appel de parents d'élèves de Païta, en Nouvelle-Calédonie, près de 500 personnes avaient participé à une "marche blanche" pour protester contre la violence et les tensions raciales entre jeunes dans leur commune. 
 
Suite aux violences constatées, des enquêtes ont été diligentées par la police et la gendarmerie. Neuf mineurs, âgés de 15 à 17 ans, ont été interpellés. 
 
L’un d’entre eux, résident de Païta, a été présenté vendredi dernier au parquet et mis en examen pour des faits de vol avec violence prés d’un établissement à Païta. Preuves accablantes à son encontre : la scène avait été filmée. 
 
« Le visionnage des vidéos qui avaient été filmées a permis d’identifier de manière absolument certaine l’auteur des faits », explique Claire Lanet, procureur de la République à Nouméa, qui rappelle que dans le code pénal, le racisme constitue une circonstance aggravante.
 
Ecoutez les précisions de Claire Lanet au micro de Jean-Paul Treuil pour NC1ère : 

ITW Lanet 070415