Un Australien soupçonné d'avoir aidé des milices kurdes

Kobane
© Google | Ville de Kobane en Irak

En Australie, un ancien syndicaliste a été entendu par la police à son retour du Moyen-Orient. Il est soupçonné d’avoir apporté une expertise militaire à des milices kurdes combattant les jihadistes de l’Etat islamique.

Elif Kayi (avec AFP) Publié le

Matthew Gardiner, ancien syndicaliste et ancien président de la section régionale du Parti travailliste, aurait quitté l’Australie début 2015, afin d’offrir son aide à des milices kurdes combattant l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. L’homme avait servi en tant qu'ingénieur dans une unité de combat de l'armée australienne en Somalie dans les années 1990.
 
Selon les informations fournies par la télévision publique australienne ABC, Gardiner a été arrêté par la douane dimanche à son arrivée à Darwin dimanche dernier, alors qu’il avait voyagé via la Suède et Singapour. 
 
La police fédérale australienne a confirmé que ses agents avaient auditionné un homme résidant à Darwin, mais aucune charge n'aurait été retenue contre lui. Des investigations concernant ses activités à l’étranger sont en cours. 
 
Le Ministère des Affaires étrangères a rappelé que tout Australien engagé dans des activités militaires à l'étranger hors du cadre de l'armée était passible de poursuites. Le pays est engagé au sein de la coalition formée par les Etats-Unis pour mener des frappes dans les zones où sévit l'EI.