Daniel Goa : "Je suis là parce que les militants m'ont fait confiance"

Daniel Goa Invité du JT 05/04/15
© NC1ère

Invité du JT de NC1ère dimanche 5 avril, le président de l’Union Calédonienne (UC), Daniel Goa, revenait sur l’élection du président du Gouvernement la semaine dernière, les tensions internes au sein du FLNKS et les relations entre l’UC et Calédonie Ensemble.

Elif Kayi
Publié le , mis à jour le

Invité du JT de NC1ère dimanche 5 avril, le président de l’Union Calédonienne (UC), Daniel Goa, revenait sur l’élection du président du Gouvernement la semaine dernière, les tensions internes au sein du FLNKS et les relations entre l’UC et Calédonie Ensemble.  
 
La journée du mercredi 1er avril dernier, jour de l’élection de Philippe Germain à la tête du Gouvernement calédonien, a été qualifiée de « coup politique » par certains observateurs. 
 
La vitesse avec laquelle le Haut-Commissariat a convoqué les membres du Gouvernement pour élire leur président mercredi dernier a surpris. Mais Daniel Goa réfute les accusations de précipitation et d’absence de concertation : "La concertation a été tentée depuis l’année dernière. Jusque-là, on n’a pas arrêté de tourner en rond". 
 
Sur la question d’un possible « troc » avec Calédonie Ensemble de Philippe Gomès, Daniel Goa réitère des propos déjà exprimés la semaine passée. « Je n’ai pas vu Calédonie Ensemble jusqu’à aujourd’hui. Je discute avec les partenaires indépendantistes, c’est à dire le FLNKS ». Il ajoute cependant : "Mais il est clair que Calédonie Ensemble partageait nos valeurs sur la citoyenneté, sur le secteur de la mine, sur la SMSP et sur les 51% de la SLN". 

Concernant son propre avenir politique, le président de l'UC se veut confiant : "Je suis là parce que les militants m'ont fait confiance (...) S'il le faut, je poserai une motion de confiance au congrès extraordinaire du mois de juin et les structures de l'Union Calédonienne décideront si ils me suivent. S'ils ne me suivent pas, c'est moi qui partirai". 
 
Retrouvez l’intégralité de l’entretien avec Daniel Goa, interrogé par Alexandre Rosada, au JT de NC1ère du 5 avril :