Présidence du Gouvernement contre celle de la Province sud

gouvernement proposition FPU
© NC 1ère

Après deux mois d’impasse faute de président pour conduire l’action du 14e gouvernement de Nouvelle-Calédonie, le Front Pour l’Unité Rassemblement-UMP tente de renouer le dialogue avec Calédonie Ensemble en faisant une proposition.

Par Angélique Souche (avec A.P) Publié le , mis à jour le

Loin d’avoir changé d’analyse concernant la responsabilité de la crise, le Front Pour l’Unité-Rassemblement UMP a néanmoins décidé de sortir de sa posture, vraisemblablement jugée trop attentiste par ses sympathisants. A la veille de la rentrée scolaire, le Rassemblement-UMP a tranché : l’inertie n’est plus tolérable et tolérée par les Calédoniens. D’où cette proposition dite "d’équilibre et d’ouverture", exposée par Thierry Santa, le secrétaire général du Rassemblement-UMP
 

ITV santa 1

 

Le FPU l’admet, cet échange "présidence du Gouvernement contre présidence de la Province Sud" n’aurait de sens que s’il permettait de garantir la majorité loyaliste au sein des assemblées de la province sud et du Congrès, ce qui suppose un consensus minimum sur le fond. Autrement-dit un nouveau Contrat de Gouvernance, même à minima…Et là aussi, le FPU se dit prêt à faire l’effort du dialogue…
 

itv santa 2

 

Reste  maintenant à savoir si cette proposition rendue publique dimanche soir, et qui n’a pas encore fait l’objet de discussions entre les deux partis, recevra un accueil favorable de la part de Calédonie Ensemble. Philippe Michel, son secrétaire général et président de la Province Sud, que nous avons contacté dimanche soir n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat. 
En tout cas politiquement, la balle est dans le camp de Calédonie Ensemble qui aura du mal à ne pas associer un éventuel refus à une contre-proposition. 
 

Le reportage de Charlotte Risch et de Michek Bouilliez de NC 1ère