Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie convoqué ce jeudi pour élire un(e) président(e)

Siège du gouvernement
© NC 1ère | Siège du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie a décidé de convoquer le gouvernement ce jeudi 22 janvier afin d'organiser un nouveau scrutin pour élire un président et un vice-président, après plusieurs semaines de paralysie à cause d'une opposition dans le camp non indépendantiste. 

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

La chute, le 16 décembre dernier, du gouvernement  de Nouvelle-Calédonie a entraîné la formation d'un nouveau gouvernement le 31 décembre. Mais ce dernier n'arrive pas à élire son/sa président(e) en raison des dissensions dans la famille non-indépendantiste. Calédonie Ensemble et le Front pour l'Unité-Rassemblement se sont installés dans une guerre d'usure depuis plusieurs semaines revendiquant la légitimité d'obtenir la présidence de l'institution.

Lors de la précédente convocation du gouvernement, Calédonie Ensemble et le Front pour l’Unité ont maintenu les deux candidatures respectivement Philippe Germain et Cynthia Ligeard. Aucun de ses deux candidats n'a pas bien sûr réussi à faire  le plein des voix dites « loyalistes », d’autant plus que Sonia Backès, la membre du gouvernement de l’UCF a décidé de s'abstenir dans un tel contexte... 

L'annonce du Haut-commissaire ce vendredi soir à Nouméa de convoquer le gouvernement ce jeudi pour organiser une nouvelle élection pour la présidence intervient au lendemain des propos tenus par George Pau Langevin à l'Assemblé nationale.
En répondant à une question du député Philippe Gomès, la ministre des Outre-mer a notamment déclaré: " 
Nous souhaitons que les partis politiques là-bas reprennent le dialogue de manière à remettre sur pied un gouvernement avec un président et un vice-président pour prendre les initiatives indispensables pour que nous puissions avancer...Si cela ne pouvait pas se faire, le gouvernement (national) en tant que partenaire de l'Accord de Nouméa serait obligé de prendre les initiatives qui s'imposent pour sortir de l'imbroglio". 

Le communiqué du Haut-commissariat de Nouvelle-Calédonie de ce vendredi 16 janvier 2015

"Lors de la séance des questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale, le mercredi 14 janvier 2015, Mme Georges Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, a rappelé que face aux défis institutionnels, économiques et sociaux que connaît la Nouvelle-Calédonie, nous ne pouvons pas nous satisfaire d’un gouvernement qui se limite à l’expédition des affaires
courantes.
Dans ce contexte, le Haut-commissaire a décidé de convoquer le gouvernement, jeudi 22 janvier 2015, à 11 heures, afin d’organiser un nouveau scrutin visant à élire un président et un vice-président. Parallèlement, le Haut-commissaire mène une série d’entretiens avec les représentants des formations politiques afin de recueillir les positions des différents acteurs et de faciliter le dialogue.
La mise en place d’un gouvernement qui exerce la plénitude de ses attributions est une nécessité pour la Nouvelle-Calédonie. Elle est attendue par l’ensemble des Calédoniens."