Disparition de Roger Le Leizour: le premier patron de la radio et de la télévision en Nouvelle-Calédonie

roger le leizour
© NC 1ère | Roger Le Leizour lors d'une visite dans les locaux de la Station du Mont-Coffyn

Roger Le Leizour, 86 ans, s'est éteint vendredi, et selon ses volontés il a rejoint sa dernière demeure dans la plus stricte intimité. Son nom restera à jamais lié à l'histoire de la radio et de la télévision en Nouvelle-Calédonie.

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

Ce Calédonien commence sa carrière professionnelle comme professeur de philosophie à Nouméa. En 1953, il est nommé directeur de la "Voix de la France dans le Pacifique", rebaptisée plus tard RTF puis ORTF, LA radio de Nouvelle-Calédonie imprégnée de gaullisme. A ses côtes ce sont les Raymond Lacroix, Guy Pascal, Madeleine Chomette, Monique Dunoyer, France Guiseppi...qui font vivre cette antenne radiophonique du bout du monde.

En 1964, lors d'une visite en Nouvelle-Calédonie, le Premier ministre Georges Pompidou annonce l'arrivée de la télévision dans notre archipel. Roger Le Leizour devient alors naturellement le directeur de la télévision et de la radio.
Le "patron" est entouré d'une équipe de pionniers sachant tout faire comme les Georges Guesdon, Jean Seignot et Francis Funel qui à la fin de la diffusion des programmes n'hésitaient pas à grimper dans les montagnes calédoniennes pour aller installer les émetteurs.

A partir de 1965, une trentaine de personnes fait vivre la télévision depuis la station du Mont-Coffyn à Nouméa, Roger Le Leizour peut compter sur une équipe de débrouillards aux caractères bien trempés: Anne-marie Guesdon,  Marie-Thèrese Guinchard, Pierre Paolantoni, Louis Palmieri, Marie-France Cubbada, Marie-Claude Stuart, Maurice Hanouzet, Daniel Fallot, Gérard Johnston, Georgette Pidjot, Roland Meunier, Victor Marie, Didier Courtot, Claude Bretegnier, "Nonnotte" Cornaille...
 
Depuis cette époque la télévision n'a jamais cessé d'émettre en Nouvelle-Calédonie et  NC 1ère est d'ailleurs toujours installée dans ses locaux du Mont-Coffyn imprégnés de toute cette histoire dont Roger Le Leizour a été l'un des principaux artisans.

Il s'est éteint vendredi dernier et a souhaité être inhumé dans la plus stricte intimité familiale.

Roger Le Leizour disparaît en ce début d'année 2015 qui va célébrer le 50e anniversaire de l'arrivée de la télévision en Nouvelle-Calédonie, comme si il avait voulu rester discret jusqu'au bout...

Le témoignage de Roger Le Leizour sur les premières années de la télévision en Nouvelle-Calédonie recueilli il y a quelques années par Alexandre Rosada