Début de retour à la normale pour la Fédération Calédonienne de Football

sanctions football
© NC 1ère

Après les remous des dernières semaines, et grâce à l'intervention de la FIFA, la situation semble revenir à la normale pour la Fédération de Football de Nouvelle-Calédonie (FCF). 

Martin Charmasson Publié le , mis à jour le

Retour au calme dans le milieu du ballon rond. Un accord a été trouvé entre l’équipe dirigeante de la Fédération Calédonienne de football (FCF) et la présidente du Comité Provincial Nord qui tentait de prendre la main sur la FCF. L’intervention de la FIFA aura été nécessaire. 
 
Un simulacre d’assemblée fédérale extraordinaire, suivi d’un vote illégal pour la présidence, et l’obtention d’un récépissé du Haut-Commissariat validant le nouveau conseil Fédéral. En quelques semaines, Martine Sanélé avait pris le contrôle de la FCF, parvenant même à en récupérer les moyens financiers.  Mais le président par intérim, Jules Hmeun, a déposé plainte pour faux et usage de faux. Et s’est tourné vers la FIFA pour obtenir un soutien.
 
Ce fut d’abord une lettre pour conforter l’équipe dirigeante en place. Puis un coup de pouce supplémentaire : une médiation proposée par des représentants de la FIFA, venus initialement sur le territoire pour travailler sur les statuts de la FCF.

Martine Sanélé a été convaincue d’abandonner son action en échange d’une réintégration au sein du conseil fédéral en compagnie de deux autres membres du Comité provincial Nord.
 
La FCF a également ouvert la porte à deux autres membres du Collectif pour la défense des intérêts du football cagou, qui se trouve dans l’opposition.
 
Reste à s’entendre sur l’identité de ces différentes personnes, ce qui devrait se confirmer vendredi prochain. En attendant, la plainte a été retirée et le chéquier de la Fédération Calédonienne rendu à qui de droit. L’idée, et ce ne sera pas du luxe, étant de terminer les onze derniers mois de l’actuelle mandature dans le calme.