Tribunal administratif: annulation du scrutin municipal de Païta

La mairie de Païta (25/03/14)
© NC 1ère | La mairie de Païta

Le tribunal administratif de Nouméa n'a pas suivi les conclusions du rapporteur qui avait émis le 2 octobre dernier un avis défavorable sur les recours déposés par Frédéric De Greslan, l'adversaire d'Harold Martin à Païta. Ce jeudi matin, les élections municipales de Païta ont donc été invalidées. 

Angela Palmieri
Publié le , mis à jour le

Les résultats du premier tour en mars dernier pouvait laisser penser que le "règne" d’Harold Martin, à la tête de la commune depuis 1995, allait prendre fin. Tout au long du dépouillement du second tour l’ambiance avait d'ailleurs été très tendue, les deux listes en course étant au coude au coude…

Ce sont les résultats des derniers bureaux de vote qui ont fait la différence, à peine 286 voix ont permis de départager ce duel entre le Front pour l’Unité-Rassemblement et Calédonie Ensemble.
L'indétrônable Harold Martin avait donc conservé de justesse son fauteuil à la mairie de Païta. 

martin victoire
© NC 1ère | Harold Martin lors de l'annonce des résultats du second tour des élections muncipales

 

 
Au lendemain des élections Frédéric De Greslan décide de déposer plusieurs recours devant le tribunal administratif de Nouméa, jugeant que certaines pratiques avaient porté atteinte à la sincérité du scrutin dans la commune très convoitée de Païta.

de greslan TA
| Frédéric De Greslan ( Calédonie Ensemble)

 

 
Le 2 octobre dernier, le rapporteur du tribunal administatif  émet un avis défavorable sur l'ensemble des recours de Calédonie Ensemble provoquant un effet douche froide sur le parti de Philippe Gomès. Mais la plaidoierie de Frédéric De Greslan, candidat malheureux de Païta mais aussi avocat, a visiblement convaincu le tribunal administratif de Nouméa, puisque ce jeudi matin la justice a finalement décidé d'invalider les élections municipales de Païta. 
 
De nouvelles élections devront donc être organisées dans la commune de Païta, comme à Boulouparis, dans les mois à venir, sauf si Harold Martin obtient gain de cause en faisant appel auprès du Conseil d'Etat et la de cour administrative d'appel.
 
 
A suivre sur www.nc1ere.nc les réactions politiques.
Tous nos articles sur les élections municipales 2014, c'est ici.


Concernant Dumbéa, le tribunal administratif de Nouméa a également annulé ce jeudi l’élection d’Alain Tesan en tant que conseiller municipal de Dumbéa.  Les demandeurs avaient soulevé une incompatibilité entre sa fonction de principal du Koutio et celle de conseiller.
Cette fois encore, les juges n’ont pas suivit les conclusions du rapporteur public qui comme pour Païta s’était prononcé contre l’annulation le 2 octobre dernier.