Tensions à Lifou après l'arrestation du fils du Grand Chef Boula

tensions à Lifou NC
Tribunal de Wé à Lifou

Tensions à Lifou après l’arrestation du fils du grand chef Boula, Jonathan Boula. Ce mardi, des représentants des autorités coutumières du district de Lössi ont apporté deux courriers à la gendarmerie dénonçant les conditions de son interpellation.

Par Catherine Léhé (avec A.P) Publié le , mis à jour le

Une arrestation jugée "musclée et humiliante et qui n’a pas respecté un accord verbal sur le transfert volontaire de Jonathan Boula aux gendarmes " estiment les autorités coutumières.

Mercredi dernier, le fils du grand chef a été condamné à  18 mois de prison dont 12 ferme par le tribunal de Wé à Lifou pour coups et violences avec incarcération immédiate au Camp Est.

Les autorités coutumières de Lössi réclament le départ du chef de brigade de Wé, au plus tard ce vendredi sous peine de fermer la gendarmerie, lundi prochain. Un rassemblement des trois districts de Lifou est prévu ce vendredi devant le tribunal de Lifou.